AFP

Barrage Top 14 - ASM-CO (9-22) - Au Michelin, Castres renverse Clermont et son incroyable record

Castres renverse Clermont et son incroyable record au Michelin

Le 10/05/2014 à 18:22Mis à jour Le 10/05/2014 à 19:55

Castres, champion en titre, a réussi l'impossible en s'imposant à Clermont (16-22), qui restait sur 77 succès de rang à domicile. Dure fin pour Vern Cottter.

C'était une série que l'on pensait indéboulonnable. Qui était un peu entrée dans la légende du Top 14. Mais après plus de quatre ans et soixante-dix-sept rencontres, Clermont a chuté sur sa pelouse. Au plus mauvais moment, à l'heure de valider son ticket pour le dernier carré du championnat quelques semaines seulement après la gifle reçue aux Saracens en Coupe d'Europe. Et comme l'an dernier, quand les Auvergnats avaient été sortis en demi-finales (9-25), le bourreau s'appelle Castres.

Un CO qui, bien qu'outsider au coup d'envoi, a rapidement montré qu'il jouerait crânement sa chance ce samedi. Impressionnants de rigueur défensive, omniprésents dans les rucks et faisant preuve d'une solidarité de chaque instant, même lorsqu'ils se retrouvaient en infériorité numérique (31e-48e), les Tarnais ont littéralement annihilé toutes les intentions clermontoises. A l'image du premier acte durant lequel ils n'auront permis aucun franchissement. 

Kockott-Tales en meneurs

Egalement comme l'an dernier, lors de sa folle épopée vers le titre, Castres a pu s'appuyer sur sa charnière Rory Kockott - Rémi Tales. Le premier pour son jeu au pied, ses qualités de buteur (6/7) et ses coups d'éclat donc celui qui a amené le premier essai de la partie, signé Rémi Lamerat (9-19, 63e). Le second pour sa débauche d'énergie en défense et sa capacité, en bon capitaine, à galvaniser ses troupes.

En face, Clermont est apparu comme ces dernières semaines: hésitant, parfois indiscipliné, et surtout incapable de marquer les différences. L'essai de Damien Chouly (76e) arrivait trop tard pour espérer un improbable renversement. Les Auvergnats jetaient toutes leurs forces dans la bataille, confisquant littéralement le ballon dans le dernier quart d'heure. En vain. Tout comme leur supériorité en mêlée durant toute la rencontre et leur capacité à gêner la touche castraise, pourtant réputée la plus solide du Top 14. Le réalisme et l'efficacité étaient bien tarnais ce samedi. Et c'est assez logiquement que le CO sera au rendez-vous des demi-finales. Ce sera le 17 mai à Lille, contre Montpellier.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés