• Eurosport
    Eurosport

A Grenoble le courage, à Clermont la frustration

Le | Mis à jour

Grenoble s'est offert un succès de prestige contre Clermont (16-13). Le final fut incroyable avec un essai refusé à Lee après une action de quatre minutes.

Il est fort probable qu'un jour, on manque de superlatifs pour décrire l'âme grenobloise et l'ambiance édifiante du Stade des Alpes. Le FCG a souffert de mille maux pour conserver son succès face à Clermont, au bout de quatre minutes d'une interminable séquence au ras des Jaunards. La défense et le collectif grenoblois ont eu raison de la puissance auvergnate. Pour le plus grand bonheur d'un stade en délire (16-13). Auteurs d'un match très solide, les Clermontois prennent tout de même le bonus défensif.

Cela en devient également une habitude. Ce diable de Ratini a encore frappé ! Face à Castres, le FCG souffrait à domicile. Ratini a marqué à la 74e pour délivrer les siens. A Mayol, il s'est fendu d'une interception au nez de Wilkinson pour l'emporter (21-22). Ce vendredi soir, c'est encore lui qui est allé aplatir l'essai de la délivrance (68e, 16-13), après un coup de pied de Rida Jaouher et un contre de... 80 mètres. Longtemps, Clermont a tout maîtrisé. Mais c'est au moment où les Jaunards poussaient le plus qu'ils ont été crucifiés.

L'ASMCA domine son sujet

Dans un Stade des Alpes rempli jusqu'à la gueule, guichets fermés comme d'habitude, les Grenoblois et les Clermontois ont offert une affiche de haut de tableau. Comme le statut au classement des deux équipes le laissait penser. L'ASMCA de Vern Cotter n'est pas leader du Top 14 pour rien. Grenoble invaincu à domicile en 2012-2013 ? Les Auvergnats étaient venus s'imposer (10-17). Grenoble invaincu au Stade des Alpes et à Lesdiguières en 2013-2014 ? Les hommes de Landreau n'ont pas fait deux fois la même bêtise.

Une semaine après sa défaite à l'UBB (38-17), les Isérois n'ont pourtant pas tenu le rythme imposé par les Clermontois la majeure partie du match. Une prise de l'axe incessante, beaucoup de jeu envoyé sur les extérieurs et un Brock James impeccable à la baguette. Malzieu avait d'ailleurs frappé le premier essai après un ballon écarté en moins de sept secondes (24e, 6-10) et une perte de balle grenobloise. Cet essai aurait pu être validé par un deuxième de Stanley (35e) dix minutes plus tard. Après vidéo, l'arbitre refusait l'essai pour une légère obstruction de Fritz Lee au départ de l'action. Double peine pour les Auvergnats, qui perdaient Lee pour un carton jaune. Une décision arbitrale de Monsieur Cardona qui va encore faire parler... Grenoble écopa également aussi de deux cartons (Roodt et Thiéry). Mais on l'a bien compris, il en faut bien plus pour faire tomber cette équipe à domicile. Quelle fin de match époustouflante !