• Cabannes - Castres Bayonne - Janvier 2013
    Cabannes - Castres Bayonne - Janvier 2013

Castres sur sa lancée

Le | Mis à jour

Après sa victoire à Montpellier la semaine passée, Castres a continué sur sa bonne dynamique, balayant Bayonne assez facilement (46-16).

Avec ou sans les internationaux, les semaines se ressemblent au Castres olympique. Victorieux la semaine passée sur le terrain de Montpellier (20-16), les Tarnais ont remis le couvert face à Bayonne. Et avec la manière. Une leçon de rugby donnée par le champion de France, qui a régalé son public avec six essais et un bonus offensif à la clé. Même si le duel semblait bien sûr déséquilibré au coup d'envoi, avec des Basques premiers non-relégables, le CO a respecté son adversaire et joué jusqu'au coup de sifflet final (46-16).

La machine a mis quelques minutes à se mettre en route. Sans doute à cause de Bayonnais plutôt bien entrés dans la partie, qui prenaient l'avantage à l'orée des vingt premières minutes (3-6, 17e). De quoi réveiller totalement et définitivement des Castrais jusqu'ici maladroits. Emmenés par un Kirkpatrick omniprésent, les Tarnais imposaient petit à petit leur jeu et leur puissance collective, pour inscrire le premier essai de la partie. Une réalisation signée Romain Cabannes, pas loin d'être l'homme du match ce samedi (10-6, 30e).

Festival offensif, Romain Martial blessé

Toujours dans le coup au score, les Basques cédaient dès le retour des vestiaires sur un percée de ce diable de Daniel Kirkpatrick (20-6, 42e). En confiance et forcément supérieurs à des Ciel et Blanc toujours à la recherche d'une victoire à l'extérieur, les Tarnais attaquaient sans relâche, avec vitesse et inspiration. L'arrière international Brice Dulin enfonçait le clou, avant que la déferlante n'achève définitivement les Bayonnais (25-9, 49e).

Les remplaçants se permettaient même de participer à la fête de la meilleure des manières. Rallier (32-9, 54e) et Diarra (39-16, 73e), aplatissaient à leur tour. Histoire d'offrir un spectacle total aux supporters de Pierre-Antoine, qui ont certainement apprécié la prestation des leurs ce samedi. Seule ombre au tableau, Romain Martial s'est visiblement blessé à l'épaule dans les toutes dernières secondes, au moment d'inscrire le sixième essai du Castres olympique. De quoi forcément ternir quelque peu cette formidable partition.