Reprise de la saison, Castres - Yannick Caballero: "Aller chercher un quart de finale de H Cup"

Caballero: "Aller chercher un quart de finale de H Cup"
Par Midi Olympique

Le 13/08/2013 à 16:50

Formé à Castres, le troisième ligne aile champion de France en titre, Yannick Caballero, rappelle les qualités de son équipe face aux grosses écuries qui ont fait le plein de nouvelles recrues. Le CO va commencer ce championnat sans complexe, sûr de sa force.

Détenteur du Brennus, est-ce que vous êtes l'équipe à abattre cette saison?

Yannick CABALLERO: Je ne crois pas. Nous voyons que les grosses équipes se sont encore plus armées, je pense à Toulon par exemple. C'est sûr que le Bouclier nous a beaucoup amené et les autres équipes auront à cœur de battre les champions de France en titre. Cependant, je ne pense pas que nous sommes l'équipe à abattre. Il y a toujours eu les grosses écuries comme Toulon, Toulouse et Clermont et nous avons été les troubles fêtes de l'an dernier, même si nous jouons le haut de tableau depuis plusieurs années. Nous avons su saisir notre chance.

Comment s'est passé le départ du duo Travers-Labit et la transition avec le nouveau staff David Darricarrère et Serge Milhas?

Y.C.: Le souhait du président était de faire dans la continuité. Cela faisait quelques années que le club tournait bien et il ne voulait pas tout chambarder. Ils (Darricarrère et Milhas) sont sur la même longueur d'onde, nous gardons le positif des années précédentes et nous essayons de corriger ce qui ne nous a pas réussi. Ils apportent leur griffe. Au niveau des joueurs, le groupe n'a pas énormément changé. L'ossature reste la même, les joueurs sont solidaires. Ceux qui sont arrivés se sont très bien intégrés au nouveau système de jeu, une circulation des joueurs sur le terrain dont on n’avait pas l'habitude. Mais ça fonctionne bien.

Le bouclier en poche, allez-vous vous tourner vers la H Cup cette saison?

Y.C.: Chaque année, nous disons que nous allons aussi jouer pour la H Cup. Mais cela dépend de nos premiers résultats. Si nous perdons à domicile, nous savons que nous serons quasiment éliminés. Le souhait du groupe, c'est de gagner tous les matchs à domicile et d'essayer de faire un gros coup à l'extérieur. Jouer sur les deux tableaux est très difficile, néanmoins nous avons de plus en plus l'effectif pour le faire. Ça permettra de voir certains joueurs moins utilisés, de garder du temps de jeu pour chacun. La H Cup nous permet de faire des choses que nous ne ferions pas en Top 14. D’envoyer plus de jeu, de tester des combinaisons que nous ne ferions pas en championnat parce que ça peut très vite se retourner contre nous. Nous avons une très grosse poule mais nous avons nos chances. Nous ne partons pas défaitistes et nous espérons aller chercher un quart de finale.

On parle d'un groupe champion de France en titre qui reste humble. Battre l'ogre toulonnais en finale a dû être une grosse satisfaction tout de même...

Y.C.: Nous avons battu les champions d'Europe. Ils nous avaient promis l'enfer, peut être qu'ils sont arrivés un peu trop serein avec leur titre européen. Ils pensaient peut-être que ça allait être facile pour la finale. Nous avons prouvé que nous n'étions pas là par hasard et que nous ne lâcherions rien. Le groupe a super bien vécu durant ces quatre dernières années. On avait à cœur d'offrir un beau cadeau de départ pour nos coachs et de terminer en beauté pour ce groupe.

En fin de contrat avec Castres, quels sont vos objectifs personnels?

Y.C.: Je veux amener le club au plus haut niveau, garder le club dans le top 6. Après, je suis en fin de contrat donc pour moi l'idéal serait de rester au Castres olympique, même si cela ne me dérangerait pas de partir pour une aventure ailleurs. Pour l'instant, je suis en contrat avec Castres, j'honore mon contrat et je vais tout faire pour que le club soit bien représenté dans le haut de tableau.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés