Icon Sport

Sans faire de bruit

Racing : Simple et sans faire de bruit
Par Rugbyrama

Le 06/11/2011 à 14:55Mis à jour Le 06/11/2011 à 22:20

Après trois défaites, qui l’avait fait rentrer dans le rang, le Racing-Metro a retrouvé le sourire grâce à ses deux succès à l’extérieur. A Brive, les Franciliens ne se sont pas compliqués la tâche (18-12). Et en affichant un mental qui a ravi le manager Pierre Berbizier.

L’air frais de la province s’est avéré bénéfique pour le Racing. Moribond après le revers encaissé sur ses terres devant Toulon (16-9), le club francilien a redressé la barre. Qui plus est en déplacement. A Castres, la jeune du Racing avait triomphé à la surprise générale (21-16). A Brive, sous des conditions climatiques compliquées, l’expérience a parlé (18-12), dans le sillage d’un Juan Martin Hernandez intelligent dans l’occupation du terrain et un Jone Qovu royal grâce à sa puissance (meilleur plaqueur (11) et seul joueur à avoir franchi du match (2 fois)). Bref, sans faire de bruit, le Racing se replace (5e). "On avait besoin de se retrouver, on a affiché une certaine assise", soulignait un Pierre Berbizier ravi et soulagé de récupérer les points perdus à domicile. "On a su rester concentrés", rajoutait l’homme fort du Racing.

Germain: "Il fallait faire un match simple"

Si la copie rendue par les Racingmen s’avoue propre mais sans flamboyance, Berbizier loue avant tout l’esprit affiché par son groupe, qui n’a pas été épargné par les coups durs depuis l’ouverture du championnat avec les blessures de Steyn, Bergamasco, Vulivuli, Sa, Fall et Chabal. "Le Racing s'attache à faire ce qu'il sait faire. Je suis content de l'état d'esprit qui nous a permis dans des conditions difficiles d'optimiser notre performance. Nous avons remporté le duel de la conquête ainsi que celui de l'occupation".

Pour Gaëtan Germain, son équipe "a su respecter les consignes; à savoir être solidaires en défense, mettre du coeur, se donner à 100% pour ne rien avoir à regretter par la suite". Ce dernier, auteur de quatre pénalités à Brive, précise également sur le site du club qu’aucun plan de jeu n’avait été prévu à l’avance. "On a eu une bonne occupation du terrain, on a su provoquer les fautes, on a pris les points et voilà. Il fallait faire un match simple. Et on l'a bien exécuté". Une recette simple mais efficace.

Retrouvez lundi dans Midi Olympique toutes les analyses et réactions de la rencontre entre Brive et le Racing...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0