Icon Sport

Mola: "Il faut se relever"

Mola : "Il faut se relever"
Par Rugbyrama

Le 05/12/2011 à 11:45Mis à jour Le 05/12/2011 à 14:10

L'entraîneur en chef de Brive, Ugo Mola, regrette que son équipe, battue à Bordeaux-Bègles (12-16) vendredi soir après un essai encaissé au bout de quatre minutes d'arrêts de jeu, n'ait pas été en mesure de davantage maîtriser son destin. Le groupe corrézien doit digérer cette cruelle désillusion.

Quel est votre sentiment sur cette défaite cruelle ?

Ugo MOLA : On pouvait remporter remporter quatre points et mettre un coup sur la tête d'un concurrent direct pour le maintien, car désormais, c'est définitivement le cas. C'était quasiment le coup parfait. Bravo toutefois à l'UBB qui a su aller au bout de sa dernière séquence offensive mais il y avait peut-être matière à se mettre à l'abri plus tôt.

C'est-à-dire ?

U.M. : Sur nos possessions, il faut être plus entreprenants pour être en mesure de maîtriser notre destin, faire en sorte que le match soit plié plus tôt et que nous ne soyons plus en position de perdre à la dernière seconde. Nous avons été un peu frileux mais c'est aussi dû à notre manque de munitions propres sur la conquête. Les touches et les mêlées ont été très disputées et cela obligeait à repartir sur du jeu lent. Je suis convaincu que ce groupe a les capacités de progresser.

Quelle était l'état des troupes après le match ?

U.M. : Les joueurs étaient abattus et très frustrés. Mais je les sais courageux. Je n'ai aucun doute sur leurs qualités de caractère. J'ai une telle confiance en les vertus de ce groupe, en ses capacités à réagir. Il ne va rien lâcher. Brive était sur une dynamique positive depuis un mois, avec aucune défaite, et l'était encore à la 83e minute. Il faut se relever et se remettre au travail.

La coupure européenne, avec les deux matchs contre la modeste équipe espagnole de La Vila, va-t-elle faire du bien ?

U.M. : Ce seront des matchs de régénération et aussi l'occasion de donner du temps de jeu à des mecs que nous voulons voir. Le but est de préparer la réception de Clermont (le 23 décembre, N.D.L.R.) et nous avons trois semaines pour cela. Il faudra mettre les mêmes ingrédients que face à Toulouse ou à Bordeaux et essayer de faire preuve de davantage de maîtrise. Nous avons 22 points au classement. L'an passé, à la même époque, nous en avions 19. Avec plusieurs points perdus dans les ultimes minutes, on ne peut pas dire que nous avons bénéficié d'un petit coup de pouce du destin. Et comme j'ai tendance à croire que cela s'équilibre sur une saison entière, cela viendra peut-être dans la deuxième partie du championnat...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0