Icon Sport

DNACG: Perpignan menacé ?

Perpignan: les menaces de la DNACG
Par Rugbyrama

Le 07/07/2012 à 11:24Mis à jour Le 07/07/2012 à 11:32

Selon L'Indépendant, Perpignan a dû mobiliser 400 000 à 600 000 euros supplémentaires pour valider sa masse salariale, que la DNACG menacerait de plafonner.

Perpignan serait de nouveau menacé par la DNACG et pourrait voir sa masse salariale plafonnée. C'est ce que révèle L'Indépendant ce samedi. Après deux augmentations de capital en janvier puis en juin, le club catalan doit encore répondre aux exigences du gendarme financier. "Nos discussions avec la DNACG portent sur les 10 % de fonds propres exigées pour valider la masse salariale du club, avoue le président Paul Goze. Dans son calcul, la DNACG prend en compte toutes les entités du club: secteur pro (SASP), mais aussi les filiales que sont les boutiques et les brasseries. Notre position est différente. Nous nous basons uniquement sur le budget de la SASP qui sera de 14,3 millions cette saison. Si l'on y ajoute les filiales, il s'élève à quelque 17 millions d'euros". Des positions différentes qui auraient poussé l'Usap à mobiliser 400 000 à 600 000 euros supplémentaires pour valider sa masse salariale.

Goze: "On trouvera une solution"

Pour autant, la menace de voir des licences bloquées pour le début de saison pourrait exister si la situation n'est pas réglée rapidement. "On n'en arrivera pas là, assure Paul Goze. Nous ferons ce qu'il faut. J'ai le soutien des actionnaires pour faire face aux demandes de la DNACG. Cet actionnariat majoritaire est un des points forts du club. Il a démontré son investissement ces derniers mois". Et le président catalan de répéter: "Nous sommes en discussion […] On trouvera une solution". Une actualité qui tend toutefois à prouver que, malgré sa cure d'amaigrissement, Perpignan bénéficie d'une marge de manœuvre restreinte sur le plan financier.

Contenus sponsorisés