Icon Sport

Chabal : Examen réussi

Chabal : Examen réussi
Par Rugbyrama

Le 16/11/2011 à 10:26Mis à jour Le 16/11/2011 à 11:09

Condamné à des travaux d'intérêt général après ses propos sur l'arbitrage français publiés dans son autobiographie, le troisième ligne international du Racing-Metro, Sébastien Chabal (33 ans), a suivi plusieurs séances de formation à l'arbitrage et passé avec succès l'examen final.

Sébastien Chabal possède désormais une licence d'arbitre stagiaire. En effet, ce mardi, le troisième ligne centre du Racing-Metro a été averti par lettre qu'il avait réussi l'examen. Ce succès lui donne le droit d'opérer dans les petites catégories, ainsi que dans les rencontres de jeunes.

C'est après ses propos sévères à l'encontre de l'arbitrage français dans son autobiographie -"Les arbitres du Top 14 sont nuls. Ils me rendent fous. Seuls deux ou trois sont pros"- que la LNR lui avait infligé dans un premier temps soixante jours de suspension pour "atteinte à l’intérêt supérieur du rugby." Une sanction toutefois réduite si le joueur acceptait d'effectuer plusieurs missions d’intérêt général, dont le suivi d’une formation à l’arbitrage sous la houlette du Comité territorial d’Ile-de-France et l'arbitrage au minimum de trois matchs de compétition de jeunes de moins de 17 ans. Des activités à exécuter avant le 31 décembre 2011.

Huit matchs à diriger

C'est donc dans le cadre de ses TIG que Sébastien Chabal a suivi au total huit séances de formation avant de réussir l'examen final. Maintenant, il doit passer à la deuxième étape de sa mission et il lui reste ainsi huit rencontres à diriger chez les jeunes. D'autre part, l'international français a également commencé ses autres TIG, parmi lesquelles sont notamment prévus la participation à un stage des arbitres de haut niveau ou encore l'organisation de quatre tournois d'écoles de rugby. Il s'est déjà rendu une journée à Béthune (Pas-de-Calais). Le calendrier des autres n'a pas encore été fixé mais le joueur devra se rendre prochainement en Bretagne, dans les Ardennes ou encore en Alsace.

Contenus sponsorisés
0
0