• Joie Laurent Travers - Castres Montpellier - 25 mai 2012
    Joie Laurent Travers - Castres Montpellier - 25 mai 2012

Travers: "Il va falloir parler de Castres"

Par Rugbyrama
Le

Le coentraîneur castrais, Laurent Travers, a souligné que la présence en demi-finale du Top 14 de son équipe n'était pas usurpée. Il s'est félicité du bon travail accompli par son groupe lors du succès en match de barrage face à Montpellier vendredi soir (31-15).

Laurent Travers, le coentraîneur castrais, était tout heureux en conférence de presse vendredi soir à Ernest-Wallon. Il a expliqué que remporter ce match de barrage contre Montpellier (31-15) n'était pas une fin en soit, mais au contraire le début de ce qu'il espère être l'épopée castraise: "On est content d'avoir obtenu ce ticket pour les demi-finales mais on ne va pas tout lâcher ce soir..." En effet, le technicien tarnais rêve de créer l'exploit contre son futur hôte, le Stade toulousain, champion en titre et premier à l'issue de la phase régulière: "On a un autre match qui nous attend face à l'ogre toulousain. On va essayer de le préparer au mieux pour faire honneur à ce qu'on a pu montrer jusqu'à maintenant. On va jouer contre une équipe qui a l'habitude des phases finales et on sait que ça va être très compliqué. Mais rien n'est impossible." L'expérimenté Travers savoure: "Quand on gagne un quart de finale, on ne peut être que satisfait". Avant de tempérer: "Mais bien sûr, il y a des points à améliorer. Notamment en terme de maîtrise, en début de match. On s'est mis trop facilement à la faute face aux Montpellier".

"Tout le monde a répondu présent"

Sûr des forces de son groupe et soulagé, il poursuit: "Mais le score est positif et c'est là l'essentiel. Il y a eu aussi beaucoup d'efficacité, surtout en première mi-temps, face au vent. On a su maîtriser la situation et scorer quand il le fallait. Il était aussi important de ne pas s'affoler. Tout le monde a répondu présent". La victoire au bout, la satisfaction est de mise. Travers poursuit: "Pour la suite, il y a des joueurs qui n'étaient pas sur le terrain ce soir et souvent, dans les phases finales, il y a des blessés, des expulsions, cela permettra peut-être à certains joueurs de répondre présent. Je pense à Tekori qui a été expulsé sévèrement". Et de conclure avec fierté: "Tout le monde pensait que Castres ne méritait pas d'être en demi-finale. On avait l'impression de faire plaisir à tout le monde en étant là mais que ça n'irait pas plus loin. C'est bizarre: aujourd'hui, on est en demi-finale et il va falloir parler de Castres."