Icon Sport

Une pression à gérer

Toulon : Une pression à gérer
Par Rugbyrama

Le 06/05/2011 à 18:12Mis à jour Le 06/05/2011 à 18:19

Toulon joue un match capital lors du déplacement à Montpellier samedi. Si les joueurs varois essaient de faire abstraction des déclarations entre leur président Mourad Boudjellal et l’entraîneur du MHR Fabien Galthié, ils devront passer outre la pression. Les Toulonnais n’ont pas le droit à l’erreur

Depuis quinze jours, le match entre Montpellier et Toulon est déjà lancé. Au travers de déclarations pour le moins piquantes, le président toulonnais Mourad Boudjellal et l’entraîneur de Montpellier Fabien Galthié ont fait monter la tension. Les débats de samedi promettent d’être explosifs. Surtout que l’enjeu est de taille: une qualification pour les phases finales. "Boudjellal et Galthié se branchent par médias interposés. C'est tant mieux car la pression est sur ces deux-là et non sur mon groupe. Maintenant, le rugby est un sport de combat, d'humilité et de gens humbles. Je ne me reconnais pas toujours dans ce rugby trop médiatisé. Pour moi, l'humour, c'est en troisième mi-temps", lance Philippe Saint-André.

Le président délégué au secteur sportif toulonnais essaie donc d’enlever la pression des épaules de son groupe. Pas évident toutefois car Toulon abat une carte importante dans sa saison. Une défaite entraînant une non qualification pour les phases finales et par conséquent une absence de la Heineken Cup la saison prochaine serait un véritable drame pour les protégés du président Boudjellal. "La pression monte tout doucement mais sûrement. Ce rendez-vous est crucial pour l’avenir du RCT. C’est le match le plus important de la saison. Je n’ai pas envie d’être en vacances samedi soir", clame dans Midi Olympique le pilier Laurent Emmanuelli.

"Galthié est une pleureuse"

Après trois victoires à domicile en championnat (Paris, Toulouse, Perpignan), Toulon s’est donné toutes les chances pour se qualifier pour les barrages. "On voulait être en vie au dernier match et on est en vie. On a un huitième de finale à l'extérieur, qui sera le plus compliqué à aller chercher. On est capable de le faire, mais il faudra être très précis", avance Saint-André. En parallèle, le RCT balaie d’un revers de main les propos de l’entraîneur de Montpellier Fabien Galthié indiquant que le RCT dispose du statut de favori. "Peut-être que les Montpelliérains nous estiment favoris mais nous ne le sommes pas. L’avantage du terrain reste important. C’est toujours plus facile de joueur devant son public", souligne Emmanuelli. "On sait que Galthié est une pleureuse...Les Montpelliérains jouent à domicile. Ce serait une contre performance pour eux s’ils perdaient puisqu'ils ont longtemps été dans les six premiers du championnat", lâchait dans Var Matin Saint-André. La tension est bien palpable…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés