Icon Sport

Toulouse au travail

Toulouse, le champion au travail
Par Rugbyrama

Le 03/07/2011 à 18:20Mis à jour Le 03/07/2011 à 18:59

Un mois jour pour jour après l’obtention de leur 18e titre de champion de France, les Toulousains attaquent ce lundi l’entraînement. Reste que Guy Novès, qui officiera seul lors de cette reprise pour cause de vacances de Jean-Baptiste Elissalde et Yannick Bru, disposera d’un effectif réduit.

Finies les vacances ! L’heure de la reprise a sonné pour les champions de France. Après avoir arrosé comme il se doit leur 18e Brennus face à Montpellier (15-10) le 4 juin dernier, les Rouge et Noir rechausseront les crampons, à partir de ce lundi. Du moins ceux qui le pourront… Entre les internationaux qui préparent la Coupe du monde (Poux, Servat, Millo-Chluski, Dusautoir, Picamoles, Clerc, Médard (France) ; Albacete, Vergallo (Argentine) ; Steenkamp (Afrique du Sud) ; Burgess (Australie) et Census Johnston (Samoa), les cinq Bleuets des moins de 20 ans (Doussain, Bezy, Pujol, Galan, Chateau) encore au repos, Luke McAlister (Nouvelle-Zélande) qui disputait samedi dernier une demi-finale de Super 15, ainsi que les Fidjiens Caucaunibuca et Delasau qui reviendront dans la ville Rose en fin de semaine prochaine : seulement une petite vingtaine de pros retrouveront les installations d’Ernest-Wallon. La reprise du quadruple champion d’Europe sera donc échelonnée en fonction du retour progressif des joueurs. Demain, les supporters toulousains ne découvriront donc que trois nouveaux visages : le demi d’ouverture Lionel Beauxis (Stade français), l’ailier fidjien Timoci Matanavou (Mont-de-Marsan) et le pilier néo-zélandais Carl Hoeft (Castres).

Novès: "Donner du plaisir"

Certains seraient alors tentés de reprocher aux recruteurs toulousains de ne pas avoir attiré dans leurs filets de jeunes joueurs français plein d’avenir (comme ils l’avaient fait les années précédentes avec Nyanga, Montès, Fritz, Maestri, Picamoles, David et Nicolas) plutôt que de nouveaux internationaux étrangers. Guy Novès, manager général du Stade toulousain : "D’ici deux semaines, nous pourrons à nouveau compter sur nos très bons jeunes sélectionnés avec les moins de 20 ans. Si on ajoute le deuxième-ligne Russlan Boukerou, on peut dire que le recrutement de ces jeunes s’est fait en interne, grâce à notre formation. Et puis, Yann David revient d’une grave blessure." Avant de poursuivre : "Ils seront encadrés par des joueurs expérimentés afin de trouver un certain équilibre." Au moment de retrouver ses joueurs, le manager emblématique toulousain ne leur fixera pas d’objectif particulier, si ce n’est "de jouer au rugby pour donner du plaisir aux supporters et partenaires. Ce qui m’importe, c’est la qualité de jeu que nous réussirons à imposer. Si en plus il y a des résultats, ce sera merveilleux…" Si le Stade toulousain a connu quelques changements pendant les vacances, Guy Novès est resté fidèle à ses principes en terme de communication. Mais soyons sûr que le champion voudra le rester.

Contenus sponsorisés