Getty Images

Carbonel : "Pour venir à Mayol, il faut être armé"

Carbonel : "Pour venir à Mayol, il faut être armé"
Par Rugbyrama

Le 05/01/2020 à 21:20Mis à jour Le 06/01/2020 à 07:07

TOP 14 - Alors qu'il devait démarrer sur le banc, Louis Carbonel a finalement été propulsé titulaire au forfait de Julian Savea. Auteur d'une performance remarquée, le demi d'ouverture toulonnais confirme sortie après sortie qu'il est dans une forme étincelante. À l'image du RCT, qui n'a plus perdu depuis le 13 octobre.

Une nouvelle victoire, votre série de matchs sans revers qui passe à 10... Vous marchez sur l'eau en ce moment ?

Je pense qu'on est très forts devants et qu'on se trouve de mieux en mieux derrière. Il y a de plus en plus de liants qui se créent entre nous. Ce qui est positif c'est également qu'on a une marge de progression. Ce n'est jamais parfait, mais bien sûr que nous sommes satisfaits de la prestation du jour.

Avec ce succès bonifié vous conservez également votre 3e place.

Après un revers initial (N.D.L.R. contre le LOU) et un match nul (N.D.L.R. Montpellier), on veut être en place à domicile. On n'a plus trop le droit à l'erreur ici. C'était également important de montrer à tout le monde que pour venir à Mayol, il faut venir armer. Nous voulions faire passer un message. En ce qui concerne le classement, avant le match on a vu qu'on était 6e avec les premiers résultats de la journée. Et on savait qu'on pouvait sortir du Top 6 si Toulouse gagnait à Paris. Donc on avait coché ce match pour rester dans le bon wagon. C'est chose faite.

Vous parlez de Mayol, et on sent justement depuis plusieurs rencontres qu'il se passe quelque chose au sein du public.

Depuis quelques matchs le public est fantastique. Les gens viennent de plus en plus au stade et nous, les joueurs, ça nous porte. Pour avoir été dans différents stade, on se rend compte à quel point l'atmosphère de Mayol est unique, et ça nous galvanise.

Comme contre Clermont, vous avez refait le tour complet de Mayol avant de rentrer aux vestiaires. Était-ce prémédité ?

Oui, mais on a beaucoup hésité car les Castrais étaient encore sur le terrain et on ne voulait pas leur manquer de respect.

Avez-vous le sentiment qu'après 10 matchs sans revers Toulon fait à nouveau peur ?

Peur non, il faut savoir rester humble. Mais on est en confiance, on progresse de match en match et on va essayer de continuer. On a vu des équipes s'écrouler à la mi-saison et on espère que ce ne sera pas notre cas. 6-7 équipes se tiennent et ça va être chaud jusqu'à la fin de saison.

Personnellement vous ne deviez pas démarrer et finalement le forfait de Julian Savea vous a propulsé à l'ouverture...

J'ai appris à 10h du matin que j'allais démarré. Malheureusement Juce (N.D.L.R. Savea) était malade donc j'étais excité de pouvoir démarrer ce match. Ça fait deux mois que j'enchaîne et que je me sens très bien. C'est d'autant plus facile d'échanger avec les mecs et de trouver des automatismes.

Homme du match à trois jours de l'annonce des 42 qui prépareront le Tournoi des 6 nations, avez-vous le sentiment d'envoyer un message ?

Non non, je me focalise sur mes performances au RCT. Je n'y pense pas, d'ailleurs je ne savais pas que c'était mercredi. Personnellement je suis simplement content de retrouver de la confiance et de performer à Toulon. J'espère qu'on fera quelque chose cette saison.

Vous n'y pensez pas, ou c'est davantage de la pudeur ?

On y pense toujours quand on est compétiteurs, mais mon premier souci c'est d'être performant en club.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0