• frédéric michalak toulouse 2010-2011
    frédéric michalak toulouse 2010-2011

Michalak doit faire son choix

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

Frédéric Michalak n'est pas fixé sur son avenir. L'international (54 sélections) n'a pas encore paraphé la proposition de prolongation de contrat à Toulouse. Si le joueur de 28 ans a rencontré les dirigeants de Biarritz, comme l'a annoncé Midi Olympique, et de Lyon, rien n'est encore définitif.

Le Stade toulousain ne peut plus attendre la décision de Frédéric Michalak et Guy Novès l'a clairement rappelé ce lundi dans Midi Olympique, premier à dévoiler les contacts de l'intéressé : "Si Fred veut rester, c'est très bien. Seulement moi j'ai dû avancer et il sera en concurrence avec les autres." Devant l'indécision du polyvalent international, le manager des champions d'Europe en titre a dû prendre la décision de renforcer sa formation à la charnière et tant pis si Frédéric Michalak doit se retrouver à jouer les seconds couteaux au cas où devait finalement accepter la proposition de prolongation de contrat du président de René Bouscatel. Ce dernier ne cache d'ailleurs plus son impatience. "Il n'a toujours pas pris sa décision. A lui de la prendre avant que nous ne la prenions à sa place", avait-il lancé sur les ondes de France Bleu Toulouse.

Retour dans le Super 15 ?

Mais de son côté, Frédéric Michalak étudie plusieurs possibilités. Son agent sonde depuis quelques semaines les clubs susceptibles d'être intéressés par le profil du joueur qui souhaite évoluer à l'ouverture. Une entrevue avec le président de Biarritz, Serge Blanco, a eu lieu mais pour l'instant, aucune proposition concrète n'en est ressortie. Lyon, qui devrait accéder en Top 14 à la fin de cette saison, s'est aussi renseigné et le président du Lou, Yan Patet, est venu à Toulouse. Mais ce dernier, dans les colonnes du Progrès, n'a pas caché son pessimisme sur l'éventualité d'une signature dans les prochaines semaines.

Reste alors une dernière piste mais... à l'étranger. Un retour dans l'hémisphère sud n'est pas à écarter. Les Rebels de Melbourne, nouvelle province australienne du Super 15, s'étaient déjà positionnés dès le début de cette année 2011. L'entraîneur Rod Macqueen aurait même souhaité accueillir le Toulousain au mois de février. Aujourd'hui, les Waratahs pourraient également suivre. Une chose est en tout cas sûre, Frédéric Michalak devra vite faire son choix, pour éviter que des portes ne se ferment dans les prochains jours.