Icon Sport

MHR : Massines et Nicollin élus

MHR : Massines et Nicollin élus
Par Rugbyrama

Le 09/07/2010 à 16:55Mis à jour Le 09/07/2010 à 17:04

Comme Midi Olympique le dévoilait le 28 juin, alors que l’ancien président de Montpellier, Thierry Pérez, a pris du recul, Jean-Pierre Massines et Olivier Nicollin ont été placés à la tête du MHR lors de l'assemblée générale extraordinaire convoquée ce vendredi après la démission du directoire.

A l'unanimité, Jean-Pierre Massines a été nommé président du directoire et Olivier Nicollin président du conseil de surveillance, précise un communiqué du club. C’est tout simplement la conséquence de la crise qui a éclaté du côté de Montpellier il y a deux semaines. En effet, George Frêche, le président de l’Agglomération de Montpellier et de la Région Languedoc-Roussillon, avait menacé de couper les vivres du club, et donc les subventions versées au MHR. Le montant des pertes pour Montpellier était considérable : près de 900 000 euros au titre de l'Agglomération et 120 000 euros de la Région, soit un trou de 10% dans le budget. Le but de Frêche était pousser Thierry Perez vers la sortie, dans un climat de règlement de compte politique puisque l’ex-président du MHR est le gendre d’André Vezinhet, président du Conseil général de l'Hérault et désormais ennemi politique de George Frêche.

Perez représentant auprès de la LNR

Le directoire du club, et donc Thierry Perez, avaient alors annoncé leur démission et décidé d’organiser une assemblée générale pour tenter de se retourner. Dans les colonnes de Midi Olympique, Perez se sentait obligé "de se sacrifier", selon ses propres mots : "J’ai toujours privilégié l’intérêt du club au mien. Je ne vais pas m’accrocher". Un consensus a finalement été trouvé avec le duo composé de Jean-Pierre Massines et d’Olivier Nicollin, tous deux proches de Thierry Perez. Concrètement, Massines, ancien directeur général du MHR, va devenir le patron du quotidien et Nicollin le garant de la politique globale du club. Mais Perez ne quitte pas le navire pour autant. Ainsi, il a été mandaté, à l'unanimité également, comme représentant auprès de la LNR.

Cette décision devrait apporter un peu de stabilité à une équipe qui avait pourtant vécu une intersaison positive. Après avoir réussi à conserver ses internationaux, François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo, le MHR était parvenu à se doter d’un projet de relance ambitieux et à attirer Fabien Galthié et Eric Béchu pour prendre en charge le secteur sportif. Le capitaine Fulgence Ouedraogo avait donc peu apprécié ces récents événements et affiché son soutien à Thierry Perez : "Ces événements sont extrêmement dommageables car jusque-là, on sentait une nouvelle impulsion dans le groupe, déplore-t-il dans Midi Olympique. Monsieur Frêche nous met littéralement des bâtons dans les roues, il n'y a pas d'autres mots […]Qui a recruté le nouveau staff ? Qui a fait venir Fabien Galthié ? Qui est le garant de la politique de formation ? Thierry Pérez porte le club sur ses épaules depuis de nombreuses années. […]Il ne reste qu'une chose à faire : bosser, bosser, bosser". C’est ce que les joueurs vont pouvoir faire désormais.

Contenus sponsorisés
0
0