Icon Sport

Toulon l'avait bien préparé

Toulon l'avait bien préparé
Par Rugbyrama

Le 04/11/2010 à 15:41Mis à jour Le 04/11/2010 à 22:03

Coup de tonnerre à Aimé-Giral où le RCT s'impose (29-20) sans laisser le point de bonus défensif à l'USAP. Toulon a réussi son coup, ayant annoncé depuis des semaines qu'il allait battre Perpignan. Le réalisme varois lors du premier acte aura donc eu raison des Catalans qui ont tardé à réagir.

Le RCT enchaînait son troisième déplacement consécutif chez un gros après le Stade Français et le Stade Toulousain. Et il faut bien avouer que l'impasse réalisée la semaine dernière à Ernest Wallon a donné raison à PSA et son staff puisque les Varois ramènent sur la Rade les quatre points de la victoire, à la surprise générale. Les Catalans, après une défaite et un nul, se voient même privés du bonus défensif à la dernière minute après un retour trop tardif et donc inutile. Le XV de la Rade n'a jamais lâché les commandes de la rencontre en prenant le score sur une pénalité de Contepomi (0-3, 6e). Le réalisme des visiteurs aura été la clé de la rencontre et surtout lors du premier acte. En effet, après un échange des buteurs qui portait le score à 3-6 (16e), Toulon confisquait le cuir à son hôte sans toutefois parvenir à trouver la solution. Néanmoins, l'USAP et en particulier Tincu se faisaient remarquer par leur indiscipline sans toutefois porter préjudice aux locaux, dans un premier temps. Ce qui devait arriver arriva et sur un énième temps fort visiteur, les hommes de Brunel craquaient sous leurs poteaux. Après une multiplication des temps de jeu, Fernandez Lobbe pointait dans l'en-but en allongeant le bras. Préférant assurer, Monsieur Rebollal demandait l'appui de l'arbitre vidéo qui accordait finalement l'essai (3-13, 27e).

Une infériorité qui coûte cher

Un premier coup de tonnerre retentissait alors dans l'antre des Catalans. Ces derniers continuaient de se faire distancer, Contepomi ayant retrouvé une efficacité perdue à Toulouse. Deux nouvelles pénalités des visiteurs (30e, 35e) auxquelles répondait à une seule reprise Porical (31e), offraient au RCT un matelas d'avance confortable (6-19). Ceci était d'autant plus vrai que Perpignan se voyait contraint d'évoluer en infériorité après le carton jaune reçu par Tchale-Watchou (30e). Sackey venait assommer des Perpignanais ne sachant plus quoi faire pour mettre un terme au réalisme du RCT. A l'origine de cet essai, un ballon de récupération dans les 22m toulonnais envoyé au large par Mignoni et transformé en offrante par Contepomi qui cadrait parfaitement le dernier défenseur usapiste sur la ligne médiane. L'ailier anglais n'avait plus qu'à courir en terre promise pour porter à vingt longueurs l'avance des siens au repos avec la transformation de Contepomi (6-26).

Un retour trop tardif

La seconde période voyait une réaction des Perpignanais sous l'impulsion de la nouvelle première ligne (Mas-Guirado-Schuster) et Edmonds franchissait la ligne d'en-but dès la reprise (13-26, 46e). Néanmoins, les locaux tardaient à combler l'écart et se retrouvaient même une nouvelle fois en infériorité après le carton jaune de Vivalda (58e). Il fallait attendre les cinq dernières minutes pour que l'USAP revienne dans les clous du bonus avec un essai en force de Schuster transformé par Porical (20-26, 76e). Malheureusement, le RCT et Contepomi sortaient ce petit point à la dernière minute, rendant la défaite locale encore plus amère. C'est la deuxième de l'année à Aimé-Giral. Toulon avait bien médité son affaire...

Contenus sponsorisés
0
0