Icon Sport

L'Usap se sent d'attaque

Perpignan se sent d'attaque
Par Rugbyrama

Le 19/10/2010 à 18:14Mis à jour Le 20/10/2010 à 10:20

En seulement deux journées de H Cup, l'Usap a marqué presque autant d'essais qu'en neuf rencontres de Top 14. C'est donc avec un allant retrouvé que les Catalans se déplaceront sur le terrain du champion d'Europe toulousain, samedi (14h15), pour tenter d'aller chercher des points.

Alors qu'on a passé le premier tiers du championnat, Perpignan affiche seulement dixième attaque du Top 14. A peine douze essais ont été marqués en neuf journées, ce qui place l'Usap loin derrière Paris (27e), Toulouse (25), Clermont (22) ou même La Rochelle (14). Pas vraiment reluisant pour un vice-champion de France, qui avait rappelons-le terminé troisième meilleur marqueur de points en 2009 et en 2010.

Pourtant, de véritables progrès s'étaient fait ressentir lors des deux dernières journées de championnat. A Bayonne d'abord, où l'équipe avait marqué deux essais de toute beauté, puis face à La Rochelle, contre qui elle était passée tout près du premier bonus offensif de la saison (trois essais inscrits). Ensuite, le Top 14 a fait relâche pour laisser place à la H Cup, une compétition qui réussit peu habituellement au club catalan. Au final, le bilan est mitigé avec une défaite à Llanelli (35-43) et un succès à Aimé-Giral contre Trévise (35-14). Mais offensivement, cette entame européenne constitue une réussite incontestable.

Dix essais en deux matchs

En deux rencontres, l'Usap a marqué dix fois (et s'est procurée autant d'occasions). Cela n'a pas été une grande surprise contre Trévise, bien que les Italiens progressent d'année en année. Mais l'affaire était beaucoup moins entendue au pays de Galles une semaine plus tôt. Les cinq essais inscrits à Llanelli prouvent que l'équipe a de la ressource. Elle était en effet menée 15-40 à la 46e minute de jeu, en raison d'une prestation très médiocre en défense notamment. "Tout n'a pas été parfait, mais nous avons fait preuve d'un allant intéressant", notait, satisfait, le manager Jacques Brunel dans L'Indépendant à l'issue du match

La Coupe d'Europe aura donc permis de retrouver quelques certitudes dans le secteur offensif. Plus rapides, plus confiants, les trois-quarts perpignanais semblent plus à l'aise à chaque sortie depuis quelques semaines. Ça tombe bien, il en faudra pour aller chercher des points à Toulouse samedi. "Il nous manque toujours quelque réglages et Toulouse n'est pas l'endroit idéal pour peaufiner son jeu, relève l'entraîneur Bernard Goutta dans Midi Olympique. Mais nous essaierons de nous améliorer dans tous les secteurs de jeu." En attaque aussi donc. Ce devrait être l'une des clés du match - avec la mêlée notamment, secteur dans lequel les Perpignanais ont excellé le week-end dernier -. S'il veut rester collé au peloton de tête, le club catalan, actuellement cinquième, devra aller chercher un résultat positif, à Toulouse samedi ou au Racing-Metro la semaine suivante. Et le plus tôt sera le mieux. Perpignan part à l'attaque !

Contenus sponsorisés