Icon Sport

Dur de cacher sa joie

Labit : "Difficile de cacher sa joie"
Par Rugbyrama

Le 08/05/2011 à 10:39Mis à jour Le 08/05/2011 à 18:20

Le coentraîneur de Castres Laurent Labit était vraiment satisfait de la victoire de son équipe à Perpignan samedi (29-10), ce qui permet au CO de recevoir lors de son match de barrages. Labit, qui souligne les progrès de son groupe, s'attend à une confrontation compliquée face à Montpellier.

Vous voilà qualifié pour un barrage à domicile. On vous imagine aux anges...

Laurent LABIT: Le sentiment est surtout celui du devoir accompli. Nous sommes en progression par rapport à la saison passée. L'an dernier, nous avons joué les barrages à l'extérieur, et cette année, nous avons gagné le droit de les jouer à domicile. Contre Perpignan, le scenario a été parfait. Nous savions que l'Usap allait essayer de s'imposer d'entrée de jeu, mais aussi qu'elle pouvait s'effriter au fur et à mesure du match de part l'absence d'enjeu. Et pour une fois, cette saison, nous avons eu de la réussite... Nous nous sommes assez souvent plaints dans l'année de manquer des coups imparables qu'il faut aussi savoir le souligner. Les deux essais de Marc Andreu ont fait mal.

Samedi, vous rencontrerez Montpellier, une équipe novice à ce stade de la compétition. Vrai avantage ou vrai piège ?

L.L: Les deux équipes vont évoluer avec de la pression, du coup, je ne sais pas si le match sera aussi ouvert que celui de la dernière fois. Montpellier n'a que peu d'expérience de ce genre de matchs, Castres un peu plus de vécu. Mais il est impossible de prévoir ce qu'il peut se passer. La seule certitude, c'est que notre adversaire sera redoutable après le match qu'il vient de réaliser. Et puis, c'est bien que des équipes comme le MHR ou Castres viennent se mêler aux phases finales. Cela prouve que la taille du budget n'est pas une condition suffisante pour gagner...

Espériez-vous que Montpellier batte Toulon ?

L.L: Fabien Galthié est mon ami, avec qui j'ai joué pendant trois ans. Donc oui, j'espérais que Montpellier gagne... En début de saison, j'avais parié avec lui qu'il terminerait neuvième, il a largement gagné. Je précise que c'était un pari d'ami ! Mon scooter, j'y tiens... Je suis très heureux pour lui. Samedi soir, un de nous deux va continuer l'aventure. Et ce qui est certain jusque là, c'est que ce qui nous arrive est mérité sur l'ensemble de la saison. Il y aura forcément pour nous des choix difficiles à faire. Mais ce qui nous intéresse est d'aller le plus loin possible, et tout le groupe en est conscient. Nous terminons troisièmes de la phase régulière dans un Top 14 qui n'a peut-être jamais aussi relevé: il est évidemment difficile de cacher sa joie.

Contre le MHR, vous partirez avec les faveurs des pronostics, une position qui ne vous est pas habituelle...

L.L: On ne peut pas se cacher. Nous avons remporté nos 13 matchs à domicile en championnat, c'est incontestablement un plus pour notre confiance. Mais il ne faut pas s'endormir là-dessus, parce que la qualité du jeu de Montpellier peut remplacer son inexpérience. C'est une équipe qui réalise des choses très intéressantes. Quant à nous, il faudra gommer ces petites erreurs d'inattention qui auraient pu nous coûter très cher, comme ce ballon que Chris Masoe lâche parce qu'il veut aplatir l'essai trop fort, ou ce renvoi aux 22m que Planté récupère et nous coûte un carton 80 mètres plus loin. Mais j'ai confiance dans nos qualités.

Contenus sponsorisés