AFP

Toulouse la joue modeste

Toulouse la joue modeste
Par Rugbyrama

Le 05/09/2009 à 18:00Mis à jour

Guy Novès l'assure, Toulouse va perdre à Clermont dimanche soir dans le choc au sommet de la 5e journée du Top 14. Le manager stadiste se contenterait volontiers d'un petit point de bonus défensif. Info ou intox? Un peu des deux, peut-être.

Ça s'appelle faire profil bas. Très bas même. Presque trop pour ne pas cacher quelque chose. Dans un entretien accordé à Midi Olympique, Guy Novès a donné vendredi en exclusivité le résultat du choc au sommet de la 5e journée entre Clermont et Toulouse. L'ASM l'emportera. "Nous ne gagnerons pas à Clermont", assure le manager du Stade toulousain. "L'ambition, ajoute-t-il, c'est de ne pas être ridicules. Je veux que nous restions cohérents dans notre jeu et notre construction collective. Prendre quarante points, ça m'embêterait." On le comprend.

Si on peut difficilement croire que les Toulousains partent perdants en Auvergne, ils ont quelques raisons objectives d'être inquiets. Il y a le poids de l'histoire récente, celle qui dit que les Rouge et Noir n'ont plus gagné à Marcel-Michelin depuis la saison 2001-2002. Il y a ensuite des raisons plus conjoncturelles, avec un enchainement de trois rencontres en huit jours et surtout de deux énormes déplacements, à Perpignan d'abord, puis à Clermont, donc. Difficile de digérer deux chocs de ce niveau en déplacement en si peu de temps. Pour autant, Toulouse reste Toulouse. Après tout, même avec ses imperfections actuelles, le Stade est tout de même leader du championnat...

La défense pour se rassurer

Les joueurs, eux, se montrent d'ailleurs moins catégoriques que leur manager quant à l'issue des débats. Notamment parce que les bases apparaissent solides, à commencer par la défense, présente dans les moments chauds face à Bayonne mercredi. "En défense, nous avons prouvé notre solidarité, souligne Romain Millo-Chlusky. Face à l'Usap, nous avions pêché dans l'agressivité et on s'est fait contrer. Là, nous nous sommes retrouvés dans ce secteur." Par ailleurs, Toulouse n'aura absolument rien à perdre. Au contraire. A ce titre, il était déterminant de battre l'Aviron. "C'est mieux d'avoir gagné avant ce déplacement, admet le deuxième ligne argentin Patricio Albacete. Il le fallait à tout prix."

Finalement, Toulouse et Clermont se ressemblent en ce début de saison. Tantôt flamboyants, tantôt besogneux, les deux cadors affichent une courbe sinusoïdale tout à fait habituelle à ce stade de la saison. L'un comme l'autre connaissent quelques ratés et quelques soucis d'effectif, mais Haut-Garonnais et Auvergnats sont déjà fort présentables. Alors, Toulouse, battu d'avance? Avec les retours de Louis Picamoles, Florian Fritz, Yann David ou Yannick Nyanga, qui ont pu souffler en milieu de semaine, le Stade sera compétitif. Pourtant, Guy Novès, lui, n'en démord pas. "Si, comme à Perpignan, nous arrachons le bonus défensif sans être bons, je signe de suite."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0