Icon Sport

Toulouse dans la douleur

Toulouse dans la douleur
Par Rugbyrama

Le 28/11/2009 à 14:02Mis à jour

Il s'en est fallu de peu pour que le Stade toulousain ne s'incline pour la première fois à domicile cette saison. Privés de 20 joueurs, les Rouge et Noir ont souffert pour venir à bout de Montauban (17-12). Ils reprennent place sur le podium derrière Castres et Perpignan.

Parfois, il faut savoir gagner sans la manière. C'est en quelque sorte l'enseignement qu'a délivré le Stade toulousain à Montauban ce samedi, à Ernest-Wallon. Guère inspirés dans le jeu malgré un Poitrenaud virevoltant, les Toulousains s'en sont remis aux fondamentaux pour empocher quatre précieux points. En attendant le retour des internationaux la semaine prochaine. Grâce à une mêlée ultra-dominatrice et une touche conquérante, les hommes de Guy Novès sont parvenus à éteindre les véléités des sapiacains, bien décidés à vaincre enfin leur prestigieux voisin.

Et c'est bien le MTG XV qui s'est montré le plus à l'aise dans le jeu à la main, comme en témoigne cet essai de 90 mètres, conclu par le joker médial Len Olivier pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. En difficulté près de leur ligne, les Vert-et-Noir envoyaient le jeu grand côté et remontaient la balle jusqu'au milieu du terrain. Bélie sortait alors astucieusement du regroupement et retrouvait l'ouvreur sud-africain qui filait tout droit jusqu'à l'en-but. (3-7, 23e).

La conquête fait la différence

Déjà peu à leur avantage dans les phases de conquête, les visiteurs multipliaient les fautes au sol. Frédéric Michalak en profitait pour scorer (6-7, 34e) et M. Maciello finissait par se fâcher en sortant coup sur coup deux cartons jaunes à la troisième ligne montalbanaise. De longues minutes à 13 contre 15 que les protégés de Marc Raynaud et Sébastien Calvet allaient pourtant arriver à gérer. Tout d'abord en contenant tant bien que mal les avants toulousains avant la pause. Mais surtout en inscrivant un essai au retour des vestaires. Une interception de l'intenable Len Olivier permettait aux Tarn-et-garonnais d'obtenir une touche à 5 mètres. Le jeu partait au large et Laharrague surgissait pour cadrer Kunavore et aplatir (6-12, 42e).

Guy Novès fulminait sur son banc. Mais les Toulousains réagissaient néanmoins rapidement... grâce à leur mêlée. Sur une pénalité à 25 mètres plein axe, ils choisissaient de défier le pack montalbanais, qu'ils enfonçaient littéralement, avant que Sowerby ne parte au ras, et que Lamerat ne conclue le travail. (11-12, 50e). Lamerat lui aussi en forme ce samedi, même s'il oubliait ses partenaires à l'intéreur au dernier moment, après une grosse relance de Clément Poitrenaud (67e). A défaut de produire du jeu lêché, Toulouse allait faire la décision au pied. Si Michalak avait déjà frappé deux fois les montants, il ajustait une pénalité (60e) avant que Bezy ne l'imite quelques minutes plus tard (17-12, 65e).

Le match tombait alors dans un faux rythme, et le Stade en profitait pour faire entrer sa classe biberon. Les Rouge-et-Noir allaient toutefois se faire peur en fin de rencontre, mais M. Maciello arrêtait l'action montalbanaise qui venait de s'achever dans l'en-but pour suivre les recommandations de son assistant et signaler un léger tirage de maillot de Delasau sur Lamerat (70e). Les visiteurs s'en repartiront tout de même avec un point à Sapiac, mais cette défaite devrait laisser un arrière-goût amer. En l'absence de 20 joueurs stadistes, le MTG XV n'a pas su saisir l'opportunité. Et s'en voudra de ne pas avoir répondu présent dans le combat. D'autant que ce maigre pécule n'éloigne pas les Sapiacains de la zone rouge. Côté toulousain en revanche, cette victoire et la place sur le podium devraient garantir un peu plus de sérénité pour les internationaux à leur retour.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés