Other Agency

Toulouse compte ses hommes

Toulouse compte ses hommes
Par Rugbyrama

Le 13/08/2009 à 06:00Mis à jour

Toulouse débute le championnat à Montauban avec une équipe qui compte de très nombreux absents. Et l'incertitude plane toujours au poste d'ouvreur où aucun joueur n'apparaît à 100% de ses capacités après le forfait en début de semaine du jeune Doussain.

Certains attendent la rentrée avec impatience, d'autres y vont à reculons. Cette année, le Stade toulousain fait partie de la deuxième catégorie car les fameuses retrouvailles avec la compétition arrivent un peu tôt pour les hommes de Guy Novès. Le manager emblématique du club Rouge et Noir en est le premier conscient : "On est encore loin de notre meilleur niveau. Nous avons pris une leçon de rugby à Biarritz (défaite 14-22 en amical, N.D.L.R.)."

Cette dernière opposition amicale a même tourné au cauchemar pour les Toulousains qui sont revenus du Pays basque avec deux nouveaux blessés. Le trois-quarts centre Maleli Kunavore s'est fracturé l'avant-bras gauche et il sera indiponible pendant trois mois. De son côté, le jeune ouvreur Jean Doussain souffre d'une fracture du nez. Encore inconnu à la reprise de l'entraînement au mois de juillet, il était devenu, par la force des choses, le favori pour endosser le numéro dix pour l'ouverture du championnat : "J'ai pris un coup de coude puis un coup de genou. Les Biarrots ont mis beaucoup d'agressivité et les impacts ont été durs. Je n'assisterai pas aux entraînements cette semaine. Les entraîneurs préfèrent me laisser au repos. Si je reprends un coup sur le nez, cela pourrait devenir grave."

Jauzion à l'ouverture ?

Un énième forfait pour le manager Guy Novès dont la liste des absents ne cesse de s'étirer au fil des jours. Déjà privé de Maxime Médard, Florian Fritz, Cédric Heymans, Vincent Clerc, Thierry Dusautoir et Romain Millo-Chluski en raison de la convention collective qui prévoit huit semaines sans compétition lors de l'intersaison, le staff technique toulousain doit aussi composer sans Jean Bouilhou, David Skrela ou encore le pilier Census Johnston qui n'est arrivé que depuis vendredi dernier dans la ville rose. Voilà pour ce qui est certain...

Mais des incertitudes existent aussi, et notamment au poste d'ouvreur. Philippe Rougé-Thomas, l'entraîneur en charge des trois-quarts, n'a pas un seul joueur à 100% de ses moyens sous la main. Jean-Baptiste Elissalde se plaignait en début de semaine d'un talon alors que Frédéric Michalak (contracture aux ischio-jambiers) se contentait de quelques courses à l'écart du groupe et Novès affirmait qu'il ne prendrait "aucun risque". Enfin, Yannick Jauzion avait du mal à récupérer de son opération aux amygdales. En revanche, ils ont participé normalement à l'entraînement de ce mercredi après-midi en se relayant au poste d'ouvreur. Mais Jauzion, qui a pris ses marques dans le rôle de buteur, apparaît toujours comme le choix le plus raisonnable.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés