Imago

Parra est déjà un grand

Revue de l'élite : Parra est déjà un grand
Par Rugbyrama

Le 06/08/2009 à 09:40Mis à jour

Avant le début du championnat, notre site vous fait revivre la traditionnelle revue de l'élite Midi Olympique récompensant les meilleurs joueurs du championnat 2008-2009 poste par poste. Retrouvez chaque jour le portrait d'un lauréat. A la mêlée, Morgan Parra a encore franchi un palier.

Il était le pari du sélectionneur à son arrivée à la tête de l'équipe de France. Marc Lièvremont avait décidé de retenir le jeune Morgan Parra, à seulement 19 ans, pour le Tournoi des 6 Nations 2008. Et ce qui ressemblait encore à un coup de poker s'est transformé en coup de maître. En effet, en un an et demi, le joueur a complètement changé de dimension. Devenu l'un des patrons de Bourgoin cette saison (à 20 ans !), il s'est également imposé chez les Bleus. La régularité de ses performances sous le maillot tricolore en ont d'ailleurs fait le numéro 1 à son poste dans l'esprit des sélectionneurs à la sortie du Tournoi. S'il n'a pas pu partir en tournée en juin en raison d'une blessure à l'épaule, son statut n'est absolument pas remis en cause.

Certes, la saison berjallienne n'a pas été des plus glorieuses. Le club isérois a erré dans les profondeurs du championnat, ne sauvant sa peau dans l'élite que dans les dernières journées. Seule l'aventure européenne des Ciel et Grenat, qui les a menés en finale du Challenge, aura éclairci la sombre traversée. Mais au milieu de ce parcours chaotique, Morgan Parra a rayonné (malgré sa blessure qui a terni la fin de son aventure berjallienne). Un véritable leader qui s'est affirmé grâce à sa maturité et sa lucidité étonnante. Et il succède ainsi dans le palmarès de la revue de l'élite à Byron Kelleher… Excusez du peu ! Irréprochable à la mêlée, parfait animateur, Morgan Parra s'est également montré précieux quand il a dû dépanner à l'ouverture.

Clermont, son nouveau défi

Mais l'envol du joueur devait le porter sous d'autres cieux. Et décidément, Morgan Parra est véritablement un joueur précoce. Alors que le club auvergnat avait déjà cherché à le recruter il y a un an, il se voit désormais confier les rênes du jeu clermontois dans l'une des meilleures formations de l'hexagone. Et Parra aura encore de la pression sur ses épaules. En effet, il devra prendre le relais de Pierre Mignoni (son dauphin dans le classement de la revue de l'élite) et le staff clermontois compte sur ses qualités de leader pour être un des patrons de l'équipe. L'énorme attente ne fait pas peur au "surdoué" : "Mon objectif est de permettre à Clermont d'être enfin champion. Ce Bouclier, j'en rêve depuis que je suis gamin". Ça tombe bien, Clermont aussi en rêve depuis toujours…

Le Top ten des demis de mêlée pour la saison 2008-2009 :

1. Morgan Parra (Bourgoin)

2. Pierre Mignoni (Clermont)

3. Nicolas Durand (Perpignan)

4. Byron Kelleher (Toulouse)

5. Dimitri Yachvili (Biarritz)

6. Sébastien Tillous-Borde (Castres)

7. Cédric Garcia (Bayonne)

8. Julien Tomas (Montpellier)

9. Nicolas Vergallo (Dax)

10. Noël Oelschig (Stade français)
et Julien Audy (Montauban)

Contenus sponsorisés