Icon Sport

Montpellier respire

Montpellier respire
Par Rugbyrama

Le 24/10/2009 à 10:59Mis à jour

Dos au mur, Montpellier a joliment réagi devant son public samedi en signant une victoire probante face à Clermont (16-9). Les Héraultais ont su se faire violence pour vaincre leur bête noire. Profitant de la défaite de Bayonne vendredi, ils sortent du coup de la zone de relégation.

Ce match, les Héraultais le prenaient par le bon bout. Dès l’entame, ils faisaient preuve de maîtrise sur les fondamentaux : propres en conquête, solides en mêlée, chahutant d’entrée le pack jaune et bleu, sereins en défense, pas de doute, les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo, qui effectuait son retour aujourd’hui, étaient bien rentrés dans la partie.

 Une bonne entrée en matière récompensée dès la neuvième minute. Sur une touche bien négociée par les sauteurs montpelliérains dans les quarante mètres adverses, Julien Tomas prenait le trou et raffutait efficacement son vis-à-vis, avant de servir sur un plateau Grant Rees. Le centre héraultais n’avait plus qu’à accélérer et à aplatir dans l’en-but. Federico Todeschini transformait et Montpellier menait 7-0 après dix minutes de jeu.

 Les Clermontois se réveillaient ensuite et revenaient progressivement dans le match, retrouvant un peu plus d’efficacité sur leurs bases notamment. Un retour dans le jeu concrétisé par la botte de Brock James, toujours impeccable. L’ouvreur auvergnat passait trois pénalités avant la pause et permettait aux siens de rester dans la partie au tableau d’affichage. Au retour aux vestiaires, Montpellier menait 13-9, Federico Todeschini ayant rajouté six points au pied.

 Une victoire avec les tripes

 En seconde période, les Clermontois revenaient avec de meilleures intentions et mettaient enfin leur jeu en place. Mais la maladresse générale et les approximations persistantes les empêchaient de concrétiser leurs mouvements. Multipliant les en-avants et les ratés dans le dernier geste, les Auvergnats ne parvenaient pas à inquiéter la défense montante et agressive des Montpelliérains.  Une grosse défense des locaux, symbolisée par leur résistance dans les dernières minutes de la partie, à quelques mètres seulement de leur en-but. Les Jaune et Bleu avaient beau tout tenter, la forteresse héraultaise ne craquait pas.

 Au final, les joueurs de Montpellier s’imposaient dans la douleur et au mental, 16-9, laissant le point de bonus défensif aux Clermontois. Une victoire précieuse qui permet aux Montpelliérains de passer devant Bayonne au classement et de sortir ainsi de la zone de relégation.

Contenus sponsorisés