Other Agency

Le tour du Midol

Le tour du Midol
Par Rugbyrama

Le 24/08/2009 à 15:00Mis à jour

Les envoyés spéciaux du Midi Olympique reviennent sur la deuxième journée du Top 14. Ils décryptent pour vous les moments forts de ce week-end, retirant chacun un joueur, un instant clé, ou une image de chaque rencontre. Tour d'horizon.

Bayonne - Paris : 38-24 - Marc DUZAN

De ce match à Saint-Sébastien, on aurait pu évoquer Benjamin Fall, l'attraction de ce début de championnat, cet ailier à qui Christophe Dominici promit après la rencontre un très probable destin international... Ou alors l'extraordinaire ambiance du stade Anoeta vendredi soir, ses 27 000 personnes hystériques, ce raz de marée blanc et bleu, cet après match fiévreux, électrique et sans fin. Mais on préfèrera garder en mémoire la performance aboutie de la nouvelle charnière bayonnaise formée par Benat Arrayet et Craig Gower, soit le buteur providentiel attendu à Bayonne depuis la retraite de Richard Dourthe et le leader d'attaque australien, "ce goinfre de ballons" qui plait tant à Jean-Philippe Coyola. Ces deux-là se sont-ils installés durablement aux commandes du jeu bayonnais ? A n'en pas douter...

Clermont - Montauban : 37-13 - Jérôme PREVOT

Une petite tension est apparue à Montauban. Marc Raynaud a refusé que ses joueurs s'expriment devant la presse. "Une punition" a-t-il commenté. Le MTG a été très décevant à Clermont. Et les choix du duo Raynaud-Calvet n'ont pas été validés (mais ils refusaient d'entendre parler d'impasse). Les remplaçants des Sa, Dalla Riva, Rosalen, Viard apparemment ménagés n'ont vraiment pas marqué des points. A priori, on risque de revoir tous ces cadres de retour face à Castres. Un match qui apparaît vraiment comme un premier gros test pour les Verts et Noirs. Contre leurs anciens entraîneurs Travers et Labit, ils n'ont pas intérêt à se planter, ce serait vraiment très problématique.

Toulouse - Brive : 38-0 - Charles GAUDIN

J'aime le Yann David toulousain. Le Yann David berjallien, une fois international en 2008, était prometteur. Le néo-Toulousain est en train de passer un cap. Déjà très bon à Montauban, dans un contexte difficile, Yann a étincelé samedi après-midi et fait sauter la défense briviste à deux reprises en s'échappant sur 60 mètres. Au bout de ces actions : les deux premiers essais du Stade. En s'installant dans la Ville rose, Yann annonçait vouloir "faire évoluer (son) jeu" et davantage "faire jouer derrière (lui)". Travaux en cours. Il me tarde de le voir associé à Maxime Mermoz en équipe de France. Dès la tournée d'automne ?

Montpellier - Perpignan : 18-12 - Pierre-Laurent GOU

L"intensité dans les rucks et sur les phases défensives mis par les trente acteurs durant la première période. Malgré une chaleur accablante, le derby du Languedoc-Roussillon fut pour le moins engagé. Sous un rythme d'enfer, les Montpelliérains ont tenté d'asphyxier les Catalans. Des plaquages rageurs, une envie de bien faire évidente malheureusement pas récompensée. L"accident de Brive est oublié et le MHR a lancé sa saison. Quand aux Catalans, ils doivent au plus vite digérer les derniers effluves des fêtes du Brennus pour se reconnecter sur le championnat.

Biarritz - Albi : 39-6 - Pierre MAILHARIN

Il faisait encore chaud, samedi, à Aguilera. Un peu moins que la semaine passée, tout de même. Il faut croire que la victoire castraise avait fait baisser la température d'un cran sur la côté basque. Les idées rafraîchies, les hommes de Serge Blanco ont donc mis les points sur Albi (39-6). Sans flamboyance mais avec sérieux, le BOPB a lancé sa saison. De cette rencontre de la rédemption, on retiendra plusieurs enseignements. La sérénité des Rouge et Blanc, acculés pendant les vingt première minutes, menés au score, mais qui n'auront finalement jamais paniqué ; le coup de poker gagnant des entraîneurs biarrots, qui avaient choisi de titulariser deux jeunes de 18 ans, Yann Lesgourgues et Paul Couet-Lannes, pour ce match délicat ; les difficultés éprouvées par Albi, qui présagent d'une saison compliquée pour le club tarnais...

Toulon - Racing-Metro : 27-13 - Olivier BOUISSON

Deux hommes ont incontestablement marqué cette rencontre et la victoire logique du RCT (27-13). Le premier est Joe Van Niekerk, évidemment, serait-on tenté de dire tant il incarne l"âme de cette équipe depuis son arrivée sur la rade. Le Sud-Africain a pesé dans le jeu en inscrivant un essai décisif juste avant la pause, tout en insufflant à son équipe la bonne énergie. Deuxième joueur à avoir marqué la rencontre de son empreinte : Jonny Wilkinson. C"est lui qui a délivré un modèle de passe au pied qui amena l"essai de Van Niekerk et c"est encore lui qui a sauvé la patrie en danger en se couchant sous le ballon d"essai de Cronje. De bon augure pour le RCT car on que sent le demi d"ouverture n"est qu"à 50% de son potentiel.

Castres - Bourgoin : 29-9 - Nicolas AUGOT

Castres qui gagne à domicile, c'est quasiment un événement. La saison dernière, les Tarnais s'étaient inclinés à huit reprises sur leur pelouse de Pierre-Antoine. Le calvaire avait débuté dès la première journée avec une défaite d'un point face à Bayonne (26-27). Mais tout a changé à Castres, selon le propre aveu de Rodrigo Capo Ortega. Les joueurs du duo Travers-Labit ont su faire preuve d'une grande maîtrise pour venir à bout de Bourgoin. Un deuxième succès, en deux matchs, qui démontre un peu mieux qu'il faudra compter sur les Bleu et Blanc cette saison. Un retour au premier plan qui sera forcément intéressant pour la lutte à la qualification. A suivre...

Contenus sponsorisés