AFP

Le champion trébuche

Le champion trébuche
Par Rugbyrama

Le 22/08/2009 à 12:45Mis à jour

Champion de France en titre, Perpignan a subi sa première défaite de la saison dès son premier déplacement. L'Usap, atone sous la chaleur héraultaise, s'est inclinée à Montpellier (18-12), au terme d'un match où tous els points ont été inscrits au pied.

Montpellier se devait de réagir après la claque enregistrée, la semaine dernière, lors de l'ouverture du championnat à Brive (30-9). Le capitaine Fulgence Ouedraogo déclarait même dans les colonnes de Midi Olympique que ses coéquipiers étaient obligés de se sortir les tripes pour cette rencontre. Malgré la chaleur (plus de 35°), les Héraultais ont effectué une belle partition pour venir à bout de Perpignan, le champion de France en titre. Ni plus ni moins. Certes, sans grandes actions de classe. Mais les locaux ont su se montrer réalistes lors de leurs rares incursions dans le camp des visiteurs. Surtout, ils ont fait preuve d'une grande solidarité et ont puisé au fond d'eux même pour empocher les quatre points de la victoire. Jusqu'au bout, avec vaillance, ils ont sorti les barbelés pour contenir la furia catalane, intense en fin de rencontre.

La précision de Paillaugue

Car Perpignan n'envisageait nullement la défaite face au voisin héraultais. S'appuyant sur une mêlée plus puissante, l'Usap dominait dans la possession du ballon. Mais dominer n'est pas gagner et l'adage s'est une nouvelle fois confirmé. La faute notamment à une certaine fébrilité du buteur catalan, David Mélé, qui a laissé en route la bagatelle de neuf points au pied. Ses deux échecs en face des perches (43e et 46e) pèsent chers dans la balance. Au contraire, le Montpellierain Benoit Paillaugue, s'est montré d'une précision quasi chirurgicale, ne ratant qu'une seule tentative. Il a donné de l'air aux siens juste avant la mi-temps (12-6, 38e). Au meilleur des moments en quelque sorte. Et Perpignan devait se résoudre à jouer dix minutes en infériorité numérique après l'expulsion du deuxième ligne Alvarez-Kairelis (38e).

Le déchet catalan

Durant le second acte, le MHR a essayé de gérer son avance au score. Pas assez sereins, les partenaires de Fulgence Ouedraogo, pourtant omniprésent cet après-midi, ont été acculé dans leur camp. Et à force de subir, ils se sont exposés aux fautes d'indiscipline. Certaines difficiles à comprendre pour Julien Tomas, qui s'énervait quelque peu. L'Usap n'arrivait pourtant pas à concrétiser et créait beaucoup de déchet dans son jeu, marqué par une ribambelle d'en-avants. Laharrague, rentré à l'heure de jeu, imprimait pourtant un rythme bien supérieur et prenait avec réussite la succession de Mélé. Mais en face, Paillaugue punissait par deux fois les Perpignanais et donnait six points d'avance au siens. Un avantage qui restera suffisant. L'Usap, se heurtant à un mur bleu, s'est même énervé en fin de rencontre comme en témoigne le carton rouge infligé à Burger pour des mots déplacés envers M.Matheu.

Le MHR a donc su rectifier le tir, et gagne son premier match de la saison (18-12). Le point de bonus défensif acquis par l'Usap n'est qu'une maigre consolation. Il est surtout synonyme des difficultés actuelles des catalans à concrétiser. Le champion de France en titre est encore en rodage.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés