Icon Sport

La fierté parisienne

La fierté parisienne
Par Rugbyrama

Le 03/04/2010 à 15:46Mis à jour

Le Stade français a relevé la tête ce samedi en s'imposant (19-10) contre Clermont après avoir traversé une passe difficile aussi bien sur le plan sportif qu'administratif. Même si la qualification pour les phases finales semble désormais impossible, ce succès au Stade de France fait du bien.

Le Stade Français, qui restait sur trois sévères défaites, a sonné la révolte en s'imposant (19-10) samedi au Stade de France contre Clermont et conserve une infime chance de se qualifier pour les barrages du Top 14, même si tous les Parisiens sont aujourd'hui conscients que leur saison devrait se terminer au soir de la 26e journée. Mais après une déroute à Perpignan, les coéquipiers du revenant Sylvain Marconnet voulaient surtout montrer un autre visage et d'autres vertus. Avec deux matches encore à jouer, les hommes de Jacques Delmas et Didier Faugeron (neuvièmes) pointent à sept longueurs de la sixième place, dernière qualificative pour les barrages et occupée par le Racing-Métro (60 pts), qu'ils recevront lors de l'ultime journée. Les Clermontois, qui visent une des deux premières places directement qualificatives pour les demi-finales sont, eux, quatrièmes (70 pts).

Les deux équipes ont inscrit tous leurs points en première période. Un premier acte qui s'est déroulé sur un rythme endiablé. Les Parisiens, opportunistes, se sont appuyés sur une défense retrouvée qui a fait déjouer les Clermontois et le jeu au pied de leur ouvreur Lionel Beauxis. Mené au bout de cinq minutes après un essai de Thomas Domingo, le Stade Français a réagi par deux essais en force de Dimitri Szarzewski (9e, 39e), dont le deuxième est entaché d'un en-avant, et un de Mark Gasnier suite à une erreur défensive auvergnate (19e) après une énorme percussion de Mathieu Bastareaud au centre du terrain qui avait déstabilisé le rideau défensif adverse. C'est d'ailleurs lui qui a permis à son équipe de jouer en avançant pendant une grande partie de la rencontre.

En deuxième période, les deux formations n'arrivaient pas à maintenir le rythme et les maladresses s'enchaînaient. Avec moins de courses et de soutiens, les attaques s'heurtaient à des défenses hermétiques. Julien Malzieu et Morgan Parra s'essayaient à l'exploit individuel mais ils n'arrivaient pas pour autant à se montrer dangereux. Le Stade français se dirigeait tranquillement vers un succès de prestige. De quoi redonner le sourire au président Max Guazzini après une semaine particulièrement pénible.

Lors des deux dernières journées de Championnat, Clermont recevra Castres et se déplacera à Biarritz. Le club parisien se rendra, lui, à Albi avant de recevoir le Racing-Metro. Avant ces deux journées, les deux équipes joueront la semaine prochaine un quart de finale de Coupe d'Europe: Clermont vendredi en Irlande contre la province du Leinster, championne d'Europe, et le Stade Français samedi à Toulouse contre le Stade Toulousain.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0