Imago

L'indéboulonnable Albacete

L'indéboulonnable Albacete
Par Rugbyrama

Le 09/08/2009 à 12:30Mis à jour

Avant le début du Top 14, notre site vous fait revivre la revue de l'élite Midi Olympique récompensant les meilleurs joueurs de la saison 2008-2009. Retrouvez chaque jour le portrait d'un lauréat. En deuxième ligne, Patricio Albacete grimpe sur la première marche pour la deuxième année consécutive.

L'international argentin est infatigable. Il est avec Yannick Jauzion le seul joueur du stade toulousain a avoir disputé l'intégralité des sept matchs de l'épopée des rouge et noir en H Cup la saison dernière. De même, il accumule 1394 minutes de temps de jeu en Top 14, preuve d'une régularité exemplaire dans l'intensité de ses performances et de la confiance que le staff lui porte. Certes, Pato, comme on le surnomme dans la ville rose, n'a remporté aucun titre cette année, contrairement à la saison dernière où il a cumulé un Brennus et une finale perdue en Coupe d'Europe face au Munster, mais son tempérament d'inlassable guerrier, sa technique, sa puissance (2m pour 115kg) font tout simplement de lui un des meilleurs deuxième ligne au monde. Incontournable. A 28 ans, pour sa troisième saison à Toulouse, il fait figure de référence et ne rougit pas de la comparaison avec les pointures, les légendes du poste à l'instar des O'Connell, Matfield ou autre Botha.

La route est longue

Pourtant son destin au plus haut niveau était loin d'être tracé. Son parcours depuis sa ville natale de Buenos Aires et son premier club de Manuel-Belgrano jusqu'aux joutes du Top 14, se construit dans l'adversité, la souffrance et les blessures. Il débarque en France en 2003, pour rejoindre Colomiers, dont les recruteurs l'ont repéré pendant la Coupe du monde des moins de 21 ans. Il est alors un parfait inconnu. Il passe ensuite par la Section paloise, mais cet épisode de sa carrière va correspondre à la période la plus noire qu'il ait connue en tant que joueur. En effet, il se blesse gravement au genou, passe une saison blanche ponctuée de plusieurs opérations. Mais le joueur est de la race des coriaces, et il va savoir rebondir et exploser au plus haut niveau en relevant un nouveau défi dans le club le plus titré de France. Albacete atterrit à Toulouse en 2006, et s'impose par son talent et une rééducation acharnée comme un titulaire dans l'effectif haut-garonnais. Fort d'un mental hors du commun, il revient même plus fort qu'avant. Il laisse ainsi derrière lui le calvaire vécu à Pau, et clôt définitivement sa traversée du désert. Il joue 20 matchs pour sa première saison à Toulouse.

Le nouveau patron de la deuxième ligne

Son retour en grâce va se poursuivre lors du Mondial 2007, durant lequel il va démontrer l'étendu de son talent. Avec les Pumas, il réalise un parcours exceptionnel, et traumatise les français lors du match d'ouverture, ainsi qu'au moment de la rencontre pour la troisième place, qui échouera finalement aux Argentins.C'est sans doute à cette occasion qu'il prend toute sa dimension au niveau international. Il cumule aujourd'hui 32 sélections avec le XV argentin. Logiquement, Patricio Albacete, auteur d'une saison pleine, conserve sa place de numéro un dans le championnat français et devance son partenaire de club, Romain Millo-Chlusky.

Fabien Pelous parti à la retraite, il devient le patron naturel de la deuxième ligne toulousaine. L'arrivée du jeune Yoann Maestri, annoncé comme la relève de ce poste, devrait pousser Pato à la vigilance. A Toulouse plus qu'ailleurs, rien n'est jamais acquis pour de bon.

Top ten des meilleurs deuxième ligne du championnat :

1. Patricio Albacete (Toulouse)

2. Romain Millo-Chlusky (Toulouse)

3. Olivier Olibeau (USAP)

4. Jerôme Thion (BO)

5. Fabien Pelous (Toulouse)

6. Thibaut Privat (Clermont)

7. Lionel Nallet (Castres)

8. Guillaume Villaceca (USAP)

9. Rob Linde (Bayonne)

10. Yoann Maestri (Toulon) ; Matthias Rolland (Montauban) ; Pascal Papé (Paris)

Contenus sponsorisés
0
0