Icon Sport

DNACG : Six clubs épinglés

Six clubs épinglés par la DNACG
Par Rugbyrama

Le 29/03/2010 à 11:43Mis à jour

Comme le révèle Midi Olympique ce lundi, six clubs professionnels passeront devant le conseil supérieur de la DNACG mardi. Trois formations de Top 14 et trois de Pro D2 devront répondre aux questions du gendarme financier de la Ligue. Parmi elles, un invité surprise : le Stade français.

Ils n'ont pas résisté longtemps… Un an après les difficultés financières rencontrées par leurs homologues anglais, les clubs français sont à leur tour frappés par la crise. Selon Midi Olympique ce lundi, la majorité d'entre eux ne parvient pas à tenir ses engagements financiers. En Top 14, la moyenne des déficits avoisinerait le million d'euros. Trois formations sont particulièrement suivies par la DNACG, qui les recevra ce mardi à Paris. Il s'agit de Montauban, Bourgoin et Paris. Si la situation des deux premiers est suivie depuis de longs mois, la présence du club de la capitale parmi les incriminés est inédite.

Paris en sursis, Montauban en grand danger

C'est la première fois qu'une équipe habituée à jouer les premiers rôles est ainsi menacée de relégation administrative. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. On n'en est pas encore là mais il y a urgence dans la capitale. Paris accuse un déficit de 2,5 millions d'euros. Le fiasco du match délocalisé à Bruxelles, les mauvais résultats du club lors de ses délocalisations au Stade de France ou encore la baisse des ventes de produits dérivés ont creusé un déficit que le club doit combler au plus vite. Pour cela, il possède des solutions. Selon Midi Olympique, il devrait pouvoir piocher dans son fonds de réserve de deux millions (10% du budget initial cette saison) et les partenaires seraient prêts à mettre la main à la poche pour rattraper ce premier accident financier. Bref, rien n'est perdu mais le temps presse.

A Montauban, la situation est encore plus préoccupante. Si le déficit du club tarn-et-garonnais est "seulement" de 1,7 millions d'euros, la menace d'un dépôt de bilan n'est pas à exclure. Car le MTG XV peine à trouver des solutions pour combler son manque à gagner et un miracle semble illusoire aujourd'hui. A Bourgoin en revanche, des garanties ont été apportées par Gaston Maulin pour apporter les 600 000 euros que compte le trou financier. La DNACG attend que le président du CSBJ amène les justificatifs nécessaires, sans quoi elle pourrait très vite agir. Trois clubs de Pro D2 comparaitront aussi ce mardi, dont Mont-de-Marsan, qui avait déjà été sanctionné d'un retrait de cinq points au classement fin 2009.

Contenus sponsorisés