Midi Olympique

"De bonnes sensations"

Courrent : "De très bonnes sensations"
Par Rugbyrama

Le 30/07/2009 à 13:00Mis à jour

Le demi d'ouverture de Biarritz Valentin Courrent faisait son retour mardi à l'occasion du match amical contre Pau (38-10). Blessé aux adducteurs en novembre dernier, il n'avait pratiquement pas joué la saison dernière alors il a savouré ce premier match de la saison.

Quelles ont été vos sensations pour ce match de reprise ?

Valentin COURRENT : J'ai eu de très bonnes sensations. Je n'ai pas du tout eu mal à ma cuisse et c'est une très bonne chose. Après, ce n'est pas encore ça au niveau du jeu mais c'est normal. Il faut que nous trouvions des repères et cela demande un minimum de temps. Le principal pour moi, c'est que ma cuisse ait tenu. Ça va beaucoup mieux. Je n'ai pas eu de douleurs, ni pendant le match, ni après. C'est bien parce que les semaines précédentes, je souffrais un peu à la suite des entraînements.

Vous voyez enfin le bout du tunnel. Ça fait du bien ?

V.C. : C'est vrai que je me demandais quand ça allait passer... Mais ça va mieux depuis cette semaine, je peux enfin travailler normalement. C'est bien. Cette blessure a été assez longue alors ça fait du bien effectivement de ne plus avoir de douleurs. Ça change la vie !

Physiquement, ça n'a pas été trop dur ?

V.C. : Ce premier match a été un peu difficile, oui. Mais il est normal que je sois en retard par rapport aux autres parce que j'ai passé la semaine de la reprise avec les kinés. Je ne m'inquiète pas, ça va venir. Et puis, je n'étais pas le seul à être essoufflé après la rencontre.

Que retenez-vous de ce premier match amical du BOPB ?

V.C. : Il y avait beaucoup de jeunes et de recrues alors ce n'était pas évident au début. Nous avons eu un peu de mal à nous trouver en première mi-temps mais c'est logique. D'autant que nous n'avions pas beaucoup de ballons au départ... Puis les choses sont allées beaucoup mieux en deuxième période quand les "anciens" sont entrés en jeu. Il y avait plus de continuité.

Après un début de saison catastrophique l'an dernier, Biarritz avait fini le championnat tambour battant. Cette dynamique est-elle toujours présente ?

V.C. : Oui, l'état d'esprit est toujours le même. D'ailleurs, les nouveaux s'en sont rendus compte et se sont très bien intégrés. Ils n'ont pas eu la moindre peine à entrer dans le moule. Nous voulons conserver cette dynamique car nous savons que si nous l'avions eue en début de saison dernière, nous nous serions peut-être qualifiés pour les demi-finales du Top 14.

Le deuxième match amical, contre Clermont vendredi à Aguilera, fera-t-il office de test pour Biarritz ?

V.C. : C'est sûr que ça va être autre chose, qu'il y aura une autre opposition. Clermont est une grosse équipe, qui se qualifie pour les phases finales depuis plusieurs années alors il s'agira assurément un test pour nous. Mais cela restera tout de même un match de préparation, destiné à faire une revue d'effectif. Cela nous permettra en fait de voir où nous en sommes, de nous jauger un peu et de travailler en conséquence après. Il faudra s'en servir pour acquérir plus de repères collectivement, c'est le plus urgent.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés