AFP

Clermont sans contestation

Clermont sans contestation
Par Rugbyrama

Le 07/09/2009 à 06:30Mis à jour

Clermont s'est imposé à domicile face à Toulouse (19-12) dans le choc au sommet de la 5e journée du Top 14. Réalistes en première période et dominateurs lors du deuxième acte, les Auvergnats ont signé une victoire logique qui leur permet de prendre la 2e place du classement, à un point de Perpignan.

L'intensité était bien là. Clermont et le Stade toulousain ont livré un très beau combat, acharné dans les rucks et électrique dans les chocs. Une rencontre disputée sur un rythme élevée avec peu de répits et sans round d'observation. Tous les ingrédients d'un spectacle pouvant s'offrir un prime time sur un créneau horaire réservé au ballon rond.

Mais les stars et les exploits individuels ne sont pas toujours suffisants pour faire exploser les défenses. Les occasions étaient donc rares avec deux formations déjà bien en place dans ce championnat. Nalaga avait bien eu un ballon d'essai dès la première minute de la rencontre mais cet éclair n'était pas suivi d'un feu d'artifice. Florian Fritz tentait de lui répondre à la 12e minute mais sa course folle ne trouvait pas une issue favorable car ses coéquipiers ne lui proposaient aucune solution intéressante. C'était d'ailleurs le principal problème des hommes de Guy Novès pendant toute la rencontre. Ils étaient souvent pénalisés pour des ballons gardés au sol car le porteur était esseulé alors que les coups, qui paraissaient gagnants, se terminaient par des regrets.

Un essai magnifique

Clermont se montrait plus réaliste. A peine entré en jeu après la blessure de Baï, Brent Russel se trouvait à la conclusion d'une combinaison magnifique avec un leurre parfait d'Aurélien Rougerie et une course sortante de Canale qui offrait un boulevard à leur ailier. Une entente et un timing parfaits pour un mouvement limpide et un essai entre les poteaux. Ce petit chef d'oeuvre était le fait marquant de cette rencontre.

La botte de Brock James, aussi étincellant dans ses tentatives de but que dans sa gestion du jeu, permettait même aux Auvergnats de compter treize points à la 52e minute de jeu. A partir de là, le Stade toulousain jouait pour sauver un point de bonus défensif. Jean-Baptiste Elissalde s'en chargeait grâce à une pénalité. Guy Novès, qui n'avait pas prévu de gagner en Auvergne, devrait être satisfait du bilan comptable. Au niveau du jeu, des incertitudes persistent après la victoire poussive face à Bayonne. De son côté Clermont peut déjà compter sur un jeu très bien réglé et continue sa marche en avant.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0