Midi Olympique

Castres au courage

Castres au courage
Par Rugbyrama

Le 17/09/2009 à 06:00Mis à jour

Bien que réduit à 14 dès la 34e minute et mené 18-8 à la pause, Castres a su trouver les ressources pour arracher le nul à Montauban (18-18), en match en retard de la 3e journée. Les Montalbanais peuvent nourrir des regrets. Les Tarnais, avec un match en moins, pointent à la 5e place du classement.

On ne sait pas si la phrase de Lino Ventura dans les Tontons Flingueurs - "on ne devrait jamais quitter Montauban" - résonne encore dans les têtes de Laurent Travers et Laurent Labit après six journées. Toujours est-il que les ex-entraîneurs du MTGXV, aujourd'hui à la tête de Castres, se rappelleront longtemps leur premier retour à Sapiac. Un retour sacrément mouvementé même où ils ont pu tester une palette d'émotions impressionnante. A commencer par la frustration, voire les regrets, quand leur ancien ailier Vilimoni Delasau, en à peine deux ballons touchés, plante deux essais imparables (11e et 17e).

Le soulagement apporté par l'essai de Matthias Rolland sur une touche parfaitement négociée par Tekori (26e) est rapidement estompé par l'incompréhension quand Monsieur Berdos inflige au talonneur Mathieu Bonnello un carton rouge pour avoir piétiner la jambe d'un Montalbanais. A 14 contre 15 dès la 34e minute et à 18-8 à la pause, personne ne donne alors cher de la peau des Castrais. Encore moins juste après la reprise quand Chris Masoe prend un carton jaune et que l'arbitre refuse, après vidéo, un essai au CO. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

Balle de match pour McIntyre

Et pourtant, le vent va tourner en faveur des visiteurs. Les Montalbanais se désorganisent et Boutaty laisse les siens à 14 également (62e). Au même moment, la vidéo tourne cette fois à l'avantage des Castrais pour valider l'essai de Garcia (61e, 18-15). La rencontre devient alors complètement folle. Tekori (67e) et Clarkin (74e) sont à leur tour sanctionnés d'un jaune ce qui ouvre des espaces des deux côtés. On attaque à tout va mais ça ne paie pas jusqu'à cette ouverture trouvée par McIntyre qui aboutit à la pénalité de l'égalisation par Romain Teulet (75e, 18-18).

Les dernières minutes sont encore plus étonnantes. Montauban est sur la ligne des 22 de Castres, prêt à servir Cédric Rosalen pour le drop. La tentative est manquée mais Teulet à l'affût tente une relance puis tape à suivre. Il est plaqué - à retardement selon l'arbitre - par Delasau ce qui offre une pénalité à la retombée du ballon, à 55m des poteaux à gauche. McIntyre a le but de la victoire au bout du pied. Sapiac retient son souffle mais le relâche quand la tentative du tarnais échoue. Mieux valait ne pas être cardiaque ce mercredi soir.

Contenus sponsorisés