Other Agency

"C'est encourageant"

Bruno: "C'est encourageant"
Par Rugbyrama

Le 27/08/2009 à 06:00Mis à jour

Le talonneur de Toulon, Sébastien Bruno, revient sur le succès face au Racing-Metro (27-13). Même si tout n'a pas été parfait dans le jeu du RCT, l'international français est conscient des progrès effectués et du travail qu'il reste à accomplir pour élever le niveau de jeu de la formation varoise.

Etes-vous rassurés après la victoire acquise face au Racing-Metro ?

Sébastien Bruno: Cette victoire est encourageante car nous avions un peu de pression après notre match décevant face au Stade français. Nous nous sommes rassurés. Maintenant nous devons confirmer face à Albi.

Dans quels secteurs avez-vous progressé entre les deux premières journées du championnat ?

S. B.: L'effectif compte beaucoup de nouveaux joueurs et nous avons besoin de temps pour nous connaître. Pendant nos trois matchs amicaux, les roulements ont été nombreux, donc nous devons encore travailler pour mieux nous connaître. Face au Stade français, nous avons été fébriles. Nous avons bafouillé notre rugby et nous avons été chahutés devant. Contre le Racing-Metro, notre prestation a été meilleure en mêlée et aussi dans l'animation offensive.

On vous sent déçu par le match nul réalisé face au Stade français, est-ce parce que les ambitions du club sont élevées ?

S. B.: Pour l'instant, nous ne savons pas trop où l'on va. Nous allons voir au fur et à mesure. Mais pour le premier match, nous voulions que ce soit une fête. Gagner nous aurait permis de concrétiser le travail effectué pendant l'intersaison. Nous étions très déçus même si le Stade français a l'habitude de réaliser des bons débuts de saison. Mais nous avions fait des bonnes choses notamment en défense et au niveau de la discipline.

Que retenez-vous de la victoire face au Racing-Metro ?

S. B.: Nous avons pu prendre le score en marquant un bel essai. Cela nous a mis dans le bon sens. Après, nous avons pu nous appuyer sur une défense solide et sur Jonny Wilkinson qui a concrétisé en points les fautes adverses. C'est important de savoir que l'on peut compter sur lui. Après, notre prestation a été correcte mais nous devons encore travailler, notamment en touche où nous avons perdu deux ballons. Nous pouvons aussi progresser dans l'animation offensive car nous aurions pu marquer plus d'essais.

Le déplacement à Albi, face à une formation qui n'a toujours pas gagné, apparaît comme un match piège...

S. B.: Les Albigeois veulent gagner leurs matchs à domicile. Ils misent quasiment tout là-dessus. Maintenant, le Racing-Metro a déjà gagné là-bas, donc ce serait bien de faire pareil. On s'attend à un gros combat avec des mecs qui vont jouer avec le couteau sous la gorge. Comme nous avons été un peu faibles face au Stade français dans ce secteur, Albi va sûrement chercher à nous prendre là-dessus.

Après deux matchs de Top 14, avez-vous constaté des différences avec le jeu qui se pratique en Angleterre ?

S. B.: J'étais un peu déçu après le premier match. En Angleterre, les phases de jeu sont plus importantes, avec une conservation du ballon qui est primordiale. C'est un rugby direct basé sur le défi physique. En France, le jeu s'articule autour de l'occupation du terrain en attendant les fautes adverses. Après, je pense que cela sera certainement différent quand nous allons jouer contre Toulouse ou même Castres. Surtout, les équipes sont peut-être frileuses car ce n'est que le début de saison. L'arbitrage est aussi différent. En Angleterre, les arbitres ont tendance à laisser beaucoup jouer alors qu'en France, le nombre de coups de sifflet est plus important. De ce fait, le jeu est un peu plus hâché. Enfin, l'approche de la mêlée est différente. En France, le vice est capital alors qu'en Angleterre, c'est juste une épreuve de force pure. Les Anglais sont moins roublards.

Après deux matchs à Mayol, vous avez pu constater l'engouement populaire autour du RCT. Comment vivez-vous cette passion de la part des supporters ?

S. B.: Les supporters sont exigeants. Ils veulent des résultats car l'effectif est composé de grands joueurs. Même si c'est une pression supplémentaire, c'est aussi très stimulant. Nous savons que nous allons toujours évoluer dans un stade plein. On a l'impression de jouer un match international tous les week-ends.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés