From Official Website

Biarritz ferme la porte

Biarritz ferme la porte
Par Rugbyrama

Le 12/09/2009 à 20:00Mis à jour

Biarritz a remporté le derby basque samedi à Anoeta en venant à bout de Bayonne, 12 à 6, lors de la 6e journée. Les Biarrots ont tenu bon en seconde période, alors qu'ils ont été réduits à 14 pendant plus de 30 minutes. L'Aviron, trop fébrile, se console avec le point de bonus défensif.

Biarritz a remporté deux matchs samedi. Avant même le coup d"envoi du match tant attendu, le BOPB avait gagné celui des supporters. Selon les chiffres officiels, 29 000 spectateurs étaient présents à Anoeta pour assister à la rencontre. Ils étaient donc 1000 de plus que lors du choc Bayonne-Paris, organisé à Saint-Sébastien lui aussi quelques semaines plus tôt. Anecdotique semble-t-il, mais forcément notable dans le contexte d"un derby et de la polémique sur les places née en début de semaine (voir notre article).

L'autre rencontre, la "vraie", a également été enlevée par Biarritz au terme d'une partie aussi rugueuse, aussi tendue et aussi engagée que le furent les dix autres derbies joués depuis 2004. Bien qu'il ait joué à 14 pendant plus d'une demi-heure après le carton rouge reçu par Taele, le BOPB a réussi à contenir les attaques adverses grâce à sa défense et à sa bonne occupation du terrain. Le signal est fort. Le club de Serge Blanco a arraché un succès primordial et confirmé le regain de forme entrevu contre le Stade français dimanche dernier.

Mauvaise gestion bayonnaise

L'entame était pourtant ciel et blanche. Comme attendu, c'étaient les Bayonnais qui faisaient le jeu grâce à leurs lignes arrières, très en verve actuellement. Mais, comme attendu aussi, les Biarrots fournissaient un gros travail devant. Du coup, la première mi-temps se résumait à un duel de buteurs et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score de parité (6-6). Peu révélateur, il faut l'avouer, du spectacle produit, par les Bayonnais notamment. Ils payaient en fait leur indiscipline, qui leur avait déjà coûté un carton jaune (Blake, 31e).

Plus tranchants, les Biarrots se montraient dangereux dès l'entame du deuxième acte et Courrent leur donnait pour la première fois l'avantage à la 46e. Mais leur élan allait vite être coupé par le carton rouge infligé à leur puissant deuxième ligne (cravate sur Elhorga, 47e). Biarritz allait devoir terminer la rencontre à 14. C'était le tournant du match. Alors qu'on pensait le BOPB condamné, il se resserrait et prenait le pas sur des Bayonnais toujours en manque de réalisme. Le ballon récupéré par Vahafolau à la sortie d'une mêlée bayonnaise à 5 mètres de l'en-but biarrot en était l'illustration parfaite (57e). Malgré leur supériorité numérique, les hommes de Richard Dourthe – furibond dans les tribunes - multipliaient les fautes. Seule l'infortune de Courrent (4/9) leur permettait de coller au score. Malgré leurs tentatives approximatives, ils ne parvenaient pas à refaire leur retard et le BOPB s'imposait 12-6.

Certains diront que, ce samedi à Anoeta, ce n'est pas Biarritz qui a gagné mais bien l'Aviron bayonnais qui a perdu. Ce qui est sûr, c'est que ce match ne sera, d'un côté comme de l'autre, pas sans conséquence sur le moral des joueurs. Dominer puis s'imposer quand on a joué à 14 pendant une demi-heure, c'est lourd de sens. Laisser filer un match qui vous tendait les bras aussi.

Contenus sponsorisés