Other Agency

Bayonne-CO en chiffres

Bayonne-Castres en chiffres
Par Rugbyrama

Le 23/10/2009 à 09:30Mis à jour

La 10e journée de Top 14 débute ce vendredi avec un alléchant Bayonne-Castres à Jean-Dauger. En cas de défaite, les Basques pourraient se retrouver relégables à l'issue du week-end. Les enjeux et les points stratégiques de cette rencontre à travers plusieurs chiffres importants.

0.- Certes, Bayonne pointe actuellement à la 12e place. Certes, l'Aviron n'a que trois points d'avance sur le premier relégable, Montpellier. Mais il faut également se tourner vers le calendrier pour trouver une partie de l'explication. En effet, les Basques ont joué six matchs à l'extérieur et seulement trois à domicile (dont un à Anoeta) depuis le début de l'exercice 2009-2010. Et force est de constater qu'ils n'ont pas encore concédé une seule défaite sur leur terrain. Trois rencontres pour autant de victoires. Ceci est de nature à relativiser le mauvais départ bayonnais.

2.- Castres, avec Clermont, est l'équipe qui a subi le moins de revers cette saison. En effet, les Tarnais, qui sont deuxièmes au classement, n'ont été défaits qu'à deux reprises depuis le début du championnat. C'était sur la pelouse du Stade français (44-18) le 12 septembre dernier et à Brive (11-9) deux semaines plus tard.

3.- A l’aube de cette 10e journée, les Bayonnais ne comptent que trois points d’avance sur le premier relégable, Montpellier. Avec seize points au compteur, les Basques pourraient entrer pour la première fois dans la zone rouge en cas de victoire du MHR contre Clermont samedi. La réception de Castres sera donc primordiale. Ce mauvais bilan s’explique en partie par les six déplacements de l’Aviron lors des neuf premières journées.

5.- C’est le nombre de joueurs de l’Aviron bayonnais qui ont porté le maillot du Castres olympique avant de rejoindre les bords de la Nive. Il s’agit de l’arrière Jean-Baptiste Peyras, du talonneur David Roumieu, des troisième ligne Guillaume Bernad et Julien Puricelli, ainsi que du centre Lionel Mazars.

6.- Victime d'une blessure au genou gauche à l’entraînement mardi, le troisième ligne centre de l’Aviron Bayonnais, Marc Baget, a passé une IRM mercredi après-midi qui a révélé une rupture du ligament croisé antéro-externe. Bilan : six mois d’absence au moins. Le joueur, qui revenait tout juste d’une opération à un ménisque, en a donc terminé de sa saison. Rude pour Bayonne, dont Marc Baget est un élément important.

44.- Pour le coentraîneur castrais Laurent Travers, il ne faut pas se fier à la deuxième place actuelle du CO et, d’ici quelques semaines, le club pourrait revenir à son objectif du début de saison : les 44 points nécessaires au maintien. "Notre rang actuel ne correspond pas à ce que nous sommes capables de faire, explique-t-il dans Midi Olympique. Nous allons aborder une série de matchs assez complexes. C’est au bout de ces matchs que l’on effectuera l’état des lieux. Si cela ne se passe pas au mieux, nous reviendrons tout simplement à notre rang et à notre premier objectif : les 44 points."

76.- Castres a réalisé un carton plein le week-end passé en Challenge européen en passant 76 points aux Italiens de Rovigo. Les Tarnais ont infligé une cingnate défaite (76-11) à leurs adversaires en terres transalpines, en inscrivant la bagatelle de douze essais. Si le résultat peut paraître symbolique, c'est toujours bon pour le moral.

100.- Le "légendaire" buteur du Castres Olympique, Romain Teulet, a réalisé un sans-faute au pied lors de la dernière journée de championnat contre Toulon le 3 octobre dernier. Lors de la victoire castraise (21-19), "Robocop" a tenté cinq pénalités pour autant de réussies. Un bon signe pour son club car Romain Teulet avait connu quelques difficultés dans ce secteur en début de saison. A noter que Cameron McIntyre avait tout de même parfaitement secondé le buteur maison.

3500.- Jean-Dauger compte 3500 places assises (et couvertes) supplémentaires désormais. Après un mois et demi de travaux, la tribune nord du stade sera inaugurée ce vendredi soir. Le club envisage également la pose de gradins pour la mi-décembre, qui offriraient 2000 places de plus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés