Perpignan: Michalak tout proche

Perpignan: Michalak tout proche
Par Rugbyrama

Le 05/06/2009 à 08:15Mis à jour

Info Midi Olympique. Frédéric Michalak pourrait quitter Toulouse pour rejoindre Perpignan dès la saison prochaine. Le club catalan aurait donc trouvé le remplaçant de Dan Carter. Un accord entre les deux parties paraît proche à condition d'obtenir un bon de sortie de la part du Stade toulousain.

Frédéric Michalak ne cachait plus ses envies de départ. Depuis son retour au Stade toulousain en début de saison, l'international n'a jamais réussi à retrouver une place de choix dans l'effectif des champions de France 2008. Confronté à une rude concurrence que ce soit au poste de demi de mêlée ou de demi d'ouverture, le joueur, âgé de 26 ans, a compris qu'il devait quitter la Ville rose pour retrouver un temps de jeu conséquent. Son absence de la liste des trente joueurs sélectionnés pour la tournée de l'équipe de France en Nouvelle-Zélande et en Australie aurait fini de le convaincre.

Déjà contacté cet hiver par la province australienne de la Western Force (Super 14), Michalak n'avait alors pas donné suite à cette proposition pour conserver toutes ses chances d'être appelé par Marc Lièvremont chez les Bleus dans les prochains mois. Surtout, la marge de manoeuvre du joueur était alors réduite puisqu'il possédait encore deux ans de contrat le liant au Stade toulousain. Aujourd'hui, le club Rouge et Noir, qui réfléchi à reconvertir Florian Fritz au poste d'ouvreur dans les prochains mois, ne serait plus opposé à une libération anticipée.

Il ne manquerait que l'accord de Toulouse

De son côté, l'Usap est à la recherche d'un numéro dix, pour compenser le départ de Dan Carter. Le club catalan, qui peut entrer dans la cours des grands ce samedi, offre plus de garanties pour un joueur qui souhaite retrouver le niveau international. Perpignan est régulièrement qualifié pour la phase finale du Top 14 et est un habitué de la Coupe d'Europe. Deux arguments de poids dans la décision finale de Frédéric Michalak qui retrouverait aussi Jacques Brunel, ancien entraîneur de l'équipe de France lors de la Coupe du monde 2003. Une compétition qui reste le point d'orgue de la carrière de l'ouvreur toulousain en équipe de France. Les discussions entre les deux parties se poursuivent et il ne manquerait plus que l'aval du Stade toulousain pour finaliser un accord dans les prochains jours.

Contenus sponsorisés
0
0