Imago

Toulon à la case départ

Toulon à la case départ
Par Rugbyrama

Le 02/12/2008 à 10:00Mis à jour

La fragile embellie toulonnaise a fait long feu. En s'inclinant à domicile face à Dax, le RCT a raté l'occasion de se donner de l'air au classement. Au contraire, avec ce pas en arrière, voilà les Varois replongés dans leurs doutes. Mourad Boudjellal pren

Celle-là, c'est la défaite qui fait mal. Au-delà de la lapalissade, car on ne connait pas de défaites qui font du bien, le revers concédé samedi par Toulon, à domicile face à Dax, a effectivement de quoi susciter un peu plus d'inquiétude et d'abattement que d'habitude. D'abord parce que le RCT croyait avoir entrevu le bout du tunnel. La cruelle mais encourageante défaite à Toulouse, puis la victoire contre Biarritz, le week-end dernier, avait remis le RCT dans le sens de la marche, lui offrant des perspectives un peu plus souriantes. Il restait "juste" à confirmer contre Dax, mais les Toulonnais n'ont pas su le faire.

C'est d'autant plus regrettable que ce duel direct avec un concurrent pour le maintien avait tout du match charnière. C'était la victoire qui permettait de se donner une vraie bouffée d'air pur au classement. La victoire qui ramenait le RCT à égale distance des places européennes et de la zone de relégation. C'était l'occasion, pour la première fois, d'aligner deux succès consécutifs. Bref, c'était le match qui, à défaut de tout changer, aurait permis de donné une autre dimension à leur saison. Mais la maison toulonnaise est encore trop fragile sur ses fondations. Après une entame intéressante, il a suffi d'un essai un peu bête, sur un dégagement contré, pour que la fragilité du collectif varois ne réapparaisse au grand jour. C'était le match à gagner, mais ce fut un non-match. "J'ai l'impression d'être revenu au point de départ", constate Mourad Boudjellal.

"Il va falloir se battre"

C'est pourtant avec ce groupe là que Toulon va devoir assurer son maintien dans l'élite. Avec cet effectif, et avec ce staff, qui a déjà été remanié il y a quelques semaines avec l'arrivée d'Aubin Hueber à la place de Jean-Jacques Crenca. Mais voilà que c'est Jake White qui débarque maintenant sur la rade. Pour Mourad Boudjellal, l'arrivée de l'ancien sélectionneur des Springboks, chargé de réaliser un audit sportif pendant deux semaines, ne doit pas être vue comme un désaveu. "Je veux donner de l'énergie à mon staff, le conforter dans ses choix. Il faut que l'on s'en sorte tous ensemble", a-t-il martelé. Tana Umaga, peu enclin à disserter sur le sujet et à deux doigts d'être agacé, s'est contenté de noter qu'il n'y avait pas de raison de se passer de l'expérience de White s'il était disponible. Certes.

Malgré tout, malgré l'abattement qui régnait à Mayol samedi, Toulon veut continuer à y croire. Boudjellal en appelle à l'union sacrée, aux vertus ancestrales du club. "C'est dans la difficulté qu'on voit si on a du cran. Les toulonnais sont des guerriers et nous sommes capables d'aller prendre des points à l'extérieur ", promet le président. Il le faudra, car le bilan du RCT à domicile est insuffisant à ce jour (3 victoires, 1 nul, 3 défaites). Une chose est sûre, Toulon devra cravacher jusqu'au bout pour ne pas redescendre à l'étage inférieur. "Il va falloir se battre", conclut le patron, entre abattement et instinct de survie.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés