Tout bon pour Toulon

Tout bon pour Toulon
Par Rugbyrama

Le 28/02/2009 à 06:45Mis à jour

Toulon a signé sa première victoire à l'extérieur de la saison, avec le bonus, à Bourgoin (12-23), lors de la 18e journée. Une bonne opération dans l'optique du maintien pour des Varois qui ont marqué trois essais et proposé du jeu. Pour les Isérois en revanche, c'est une rechute dangereuse.

Une équipe métamorphosée. Depuis quelques semaines, la formation toulonnaise montre un nouveau visage. Et sur la pelouse de Bourgoin, elle a encore réalisé une superbe performance. Surtout, au-delà de la victoire, les Varois ont frappé un grand coup et envoyé un message à leurs concurrents directs dans la course au maintien ! Jamais les Isérois n'ont semblé en mesure de les inquiéter. C'est pourtant eux qui ouvraient le score dès la 10e minute par l'intermédiaire de Boyet. Mais le reste de la première mi-temps était totalement toulonnaise.

Malheureux au pied, ambitieux dans le jeu

Entreprenants, les visiteurs profitaient de chaque possession pour attaquer la ligne adverse et privaient littéralement les Berjalliens de ballons. Malgré la sortie sur blessure (22e) de leur entraîneur-joueur, Tana Umaga, ils gardaient le cap et leur audace allaient être récompensée. Après un premier essai inscrit par le pilier Taumoepeau (19e) à la suite d'une touche parfaitement captée par Suta, c'est Sinoti qui faisait parler la foudre dix minutes plus tard. L'ailier varois s'emparait du ballon, raffûtait Boyet, crochetait un autre adversaire et accélérait pour finir dans l'en-but local, portant le score à 13-6 pour les siens.

Le manque de réussite de Fauqué en cette première période (trois pénalités et deux drops ratés) n'avait pas d'incidence directe et les Varois rejoignaient les vestiaires sur cet avantage de sept points. A l'entame de la seconde mi-temps, il était légitime de penser qu'ils allaient tout de même regretter ces points laissés en route mais il n'en était rien. Au contraire, les joueurs toulonnais maîtrisaient parfaitement le match jusqu'au coup de sifflet final.

Des Berjalliens impuissants

Sous l'impulsion d'un Van Niekerk impressionnant, les Varois géraient leur avance au tableau d'affichage et tuaient la rencontre à la 54e minute. Alors que les Berjalliens étaient revenus à quatre petits points de leurs adversaires, Fauqué donnait un coup de pied parfait dans le dos de la défense iséroise. Jagr récupérait le ballon et, en bout de ligne, crucifiait des joueurs locaux impuissants (9-20). Boyet avait beau entretenir l'espoir (56e), c'est Barnard, entré pour suppléer un Fauqué toujours aussi malheureux dans ses tentatives au pied, qui avaient le dernier mot (70e).

Les Toulonnais l'emportaient logiquement (23-12) et se permettaient le luxe de repartir avec le bonus offensif. Une belle opération qui leur permet de s'éloigner de la zone rouge et de rejoindre leurs adversaires du jour au classement. Des Berjalliens qui ont raté l'occasion de se mettre à l'abri et qui devront lutter jusqu'au bout pour sauver leur peau dans ce Top 14.

Contenus sponsorisés
0
0