Midi Olympique

Dax s'éclate

Dax s'éclate
Par Eurosport

Le 01/11/2008 à 14:15Mis à jour

Troisième victoire consécutive à domicile pour Dax. Les Landais ont facilement disposé de Bourgoin (32-10) samedi lors de la 9e journée du Top 14. Ils s'éloignent de la zone rouge. A l'inverse, le CSBJ s'enfonce et se retrouve tout près de la première pla

"Aujourd'hui, nous sommes tombés sur un mur" a lâché Morgan Parra, un brin dépité, au micro de Rugby Plus. La faute à une organisation défense dacquoise au poil et une présence de tous les instants sur les rucks des joueurs entrainés par Thomas Lièvremont. Dax a montré qu'il sera difficile de venir gagner à Maurice Boyau cette saison. Après Bayonne (30-18) et Biarritz (27-17), Bourgoin a essuyé les coups de butoir des attaquants landais très joueurs (32-10). Dax capitalise dans l'optique du maintien face à un concurrent direct. Pourtant, forts de leur victoire à Montpellier la semaine dernière (12-19), les Berjalliens surprenaient d'entrée leurs adversaires grâce à Benjamin Boyet. L'ouvreur international contrait Antoine Vignau-Tuquet à cinquante mètres de ligne avant d'aller marquer tout seul (3-7, 18e).

Extrêmement efficace en défense, Dax revenait progressivement dans la partie. Tout allait partir d'un nouveau jeu au pied imprécis de Bourgoin. L'ouvreur dacquois Vignau-Tuquet relançait, feintait la passe avant de mettre sur orbite ses avants qui multipliaient les passes sur un pas. Le jeu rebondissait jusqu'à Martin Aramburu qui concluait l'action comme elle avait commencé: par une feinte de passe (13-6, 27e). Malgré une touche défaillante (5 pertes de balles en première mi-temps), Dax et ses deux remuants argentins Nicolas Vergallo et Martin Aramburu prenaient régulièrement le dessus dans le jeu pour un avantage mérité à la pause (16-10).

Vignau-Tuquet, monsieur plus

Au retour des vestiaires, la rencontre basculait sur une énième faute berjallienne dans un ruck. Conséquence: trois points pour prendre le large (19-10) et un carton jaune pour Jean-François Coux (42e). Dans le sillage d'un Vigneau-Tuquet en réussite au pied - auteur finalement de 22 points avec un 8/9 dans ses tentatives ! - et à l'initiative de tous les bons coups de la journée, les Landais prenaient le large. D'abord grâce à deux pénalités (42e et 44e) puis un essai magnifique de Neumi Nanuku (47e) après plusieurs passes et redoublements offensifs entre avant et trois-quart avant enfin de parachever le travail par une dernière pénalité (60e). Un 16-0 en l'espace de vingt minutes et une victoire importante.

"On a souffert en conquête, résumait Mickaël Bert. Mais on a rattrapé à l'envie. Le principal, c'est la victoire, le beau jeu pratiqué et notre jeu au pied qui nous a bien soulagé ." Outre Vignau-Tuquet, les arrières David Bortolussi en première mi-temps et Laurent Marticorena en seconde ont constamment mis la pression sur une équipe de Bourgoin vaillante mais incapable de franchir la ligne d'avantage. "Après la victoire à Montpellier, prendre trente points, c'est une déception", concluait Parra. "Cela fait mal et il va falloir se remettre au boulot."

Contenus sponsorisés
0
0