Imago

Perpignan fait son chemin

Perpignan fait son chemin
Par Eurosport

Le 10/01/2009 à 08:30Mis à jour

L'Usap n'a pas tremblé à Aimé-Giral face à Bourgoin. Les Catalans se sont imposés 40 à 14 avec le bonus offensif et font un pas de plus vers les demi-finales. Le succès de Perpignan a été grandement facilité par l'expulsion du capitaine berjallien, Julien

Les fêtes sont terminées mais l'USAP a offert un joli cadeau à son fidèle public d'Aimé-Giral. En corrigeant les Berjaliens (40-14), avec le bonus à la clé, les hommes de Jacques Brunel ont conforté leur position dans la course aux demi-finales, objectif déclaré du club en début de saison. "On ne s'attendait pas à un score aussi fleuve, il y a eu du spectacle aujourd'hui, c'est très bien" a reconnu Julien Candelon -très bon cet après-midi- à la fin de la rencontre. Effectivement, les spectateurs en ont eu pour leur argent, avec sept essais inscrits après de jolis mouvements et une grosse intensité physique tout au long de la partie. L'expulsion de Julien Frier avant la pause, pour des mots doux envers l'arbitre, aura définitivement scellé les ambitions du CSBJ, pourtant encore dans le coup à mi-parcours (13-7).

Remis en place cette semaine par Paul Goze, soucieux de voir ses joueurs ne pas prendre la grosse tête, les coéquipiers de Nicolas Mas, ont répondu de la plus belle des manières aux doutes présidentiels. D'entrée de jeu, les Perpignanais ont donné le tempo, avec un essai en coin de Philip Burger (4e) suite à une attaque très bien orchestrée par l'international David Marty. Mais les Berjaliens, venus avec beaucoup d'envie et surtout pas en victime expiatoire, ont répliqué par l'intermédiaire de Peyron (13e) sous les poteaux. Face aux offensives de l'USAP, les hommes de Xavier Pemeja répliquaient par un gros défi physique, parfois même un peu trop, comme le placage cathédral de Denis Coetzee, sanctionné par un carton jaune (26e).

Frier expulsé: le tournant du match

Après l'essai de Gerrie Britz (31e), la tension commençait à se faire sentir et les sifflets d'Aimé-Giral se faisaient de plus en plus présents, suite à la défense agressive des Ciel et Grenat. Une tension qui s'est confirmée avec l'énervement du capitaine du CSBJ expulsé par monsieur Mattheu. Sanctionné par l'arbitre, le troisième ligne berjalien est sorti de ses gonds voyant le carton jaune se diriger vers lui. Auteur de mots doux qui n'ont pas plus à l'homme en jaune, Julien Frier a été expulsé dans la foulée. Le tournant du match. Réduit à quatorze, Bourgoin n'a plus jamais existé.

Les Catalans ne se sont pas fait prier pour faire fructifier cet avantage numérique. Dès le retour des vestiaires, Britz (41e) a inscrit son doublé après une très belle course de Granclaude, profitant de la pénétration de Tuilagi, toujours aussi percutant malgré ses trois mois d'absence. Tincu (65e) et Burger (70e) alourdissant la note en fin de rencontre. Un scénario prévisible pour Bourgoin qui sauva l'honneur par l'intermédiaire de Parra (78e), rentré en seconde période. En confiance et sûr de son jeu, le collectif catalan est bien lancé sur la route des demi-finales. A trois semaines de son déplacement au Stade de France (après la paranthèse européenne), l'USAP signe donc son quatrième succès de rang. Un joli cadeau après les fêtes.

Contenus sponsorisés
0
0