"Nous avons les moyens"

Mas : "Nous avons les moyens"
Par Rugbyrama

Le 03/06/2009 à 09:15Mis à jour

Le capitaine de Perpignan Nicolas Mas, déjà présent lors de la dernière finale disputée par son club en 2004, pense que son équipe a évolué depuis. Selon lui, elle est plus mature et même s'il considère que Clermont sera favori samedi au Stade de France, l'Usap est bien sûr en mesure de l'emporter.

Vous avez connu la finale 2004. En quoi l'Usap a-t-elle évolué depuis ?

Nicolas Mas.- Cinq ans sont passés et depuis 2004, le groupe a grandi. Il y a une évolution avec beaucoup de changement. Il est certain que nous n'aborderons pas cette finale comme celle de 2004. Cette saison, le groupe est mature. Nous n'avons pas besoin de nous dire beaucoup de choses. Nous connaissons tous notre objectif et tout le monde s'y tient. Nous avons évacué notre victoire en demi-finale et nous sommes entrés dans un autre match. Notre force cette saison est que nous arrivons à bien négocier les matchs avec une forte pression. En 2004, quand nous avons battu Toulouse en demi-finale, nous avions déjà gagné. Cette année, tous les joueurs ont été très calmes après la victoire contre Paris. Il n'y a pas eu la même euphorie. Nous avons tous été sérieux en pensant à la finale.

Quelles sont les forces de Clermont ?

N. M.- Nous connaissons les Clermontois. Ils ont un jeu très réglé avec des schémas précis et ils s'appuient sur une grosse conquête et une bonne défense. Ce sont eux les favoris. Ils sont parvenus à très bien s'adapter au jeu de Toulouse en demi-finale mais après, je ne sais pas s'ils vont employer la même stratégie contre nous. On s'attend à un gros match en mêlée car les Clermontois sont solides. A nous de rivaliser mais je pense que l'on a les moyens si l'on reste sérieux pendant tout le match.

L'identité catalane est-elle toujours un des moteurs de Perpignan ?

N. M.- Cette identité catalane est bien sûr une force. Nous sentons tout le peuple catalan qui attend un titre depuis un moment et qui est attaché à son identité. Même les nouveaux joueurs qui sont arrivés ici ont vite compris l'importance de cette force. Mais l'Usap a aussi su évoluer pour proposer aujourd'hui un jeu plus complet.

Allez-vous conserver le même état d'esprit que lors de la demi-finale ou le contexte d'une finale change la donne ?

N. M.- Après ce match, nous avons des certitudes et nous voulons conserver cet état d'esprit. Nous avons envie d'entreprendre. Nous savons que les Clermontois commencent très fort leurs matchs. Dans le premier quart d'heure, nous savons qu'ils vont vouloir nous étouffer en jouant de partout. A nous de les priver de ballons pour éviter de subir cette pression. Les deux équipes ont envie de remporter le titre. Je pense que l'on va vivre une belle finale.

Contenus sponsorisés