Midi Olympique

La saison du champion

La saison du champion
Par Rugbyrama

Le 06/06/2009 à 18:00Mis à jour

En quelques dates-clé, revivez la saison de Perpignan, sacré champion de France pour la première fois depuis 55 ans ce samedi grâce à sa victoire en finale sur Clermont.

6 septembre 2008 : Perpignan a bien débuté le Top 14 avec deux victoires consécutives, contre Brive (34-18) et à Bourgoin (16-22). Mais, pour le premier véritable test de la saison face à Paris, l'Usap trébuche. Elle s'incline 11-26 à Aimé-Giral dans un match que l'entraîneur du Stade français Ewen McKenzie qualifiera de "facile".

14 décembre 2008 : Pour son quatrième match de Coupe d'Europe, l'Usap reçoit Leicester. Un événement puisqu'il s'agit du premier match de Daniel Carter. Dans un stade Aimé-Giral comble, la star all black, sans être particulièrement géniale, impose sa patte sur le jeu catalan. Perpignan s'impose 26-20. Ce ne sera pas suffisant pour se qualifier en quart de finale de H Cup.

4 janvier 2009 : Précédemment défaits à Toulouse et à Clermont, les Catalans peinaient à s'affirmer comme des demi-finalistes indiscutables. Mais trois victoires décisives, à Montauban (9-6), contre Castres (16-9) et à Brive (18-15), leur permettent de s'ancrer dans le quatuor de tête. Des succès étriqués révélateurs de leur saison. Jamais ultra-dominateurs, ils ont souvent su aller chercher des victoires importantes dans les dernières minutes.

31 janvier 2009 : L'apport de Daniel Carter est indéniable depuis plusieurs semaines. L'Usap progresse dans son jeu, se montre plus sereine et confiante. Au Stade de France, les Catalans accrochent ainsi leur premier résultat contre un "gros" en ramenant un précieux match nul 13-13 contre Paris. Une passe au pied du Néo-Zélandais à la 73e permet à Maxime Mermoz d'aller chercher l'essai de l'égalisation. Malheureusement, Carter se blesse sur la dernière action de la rencontre. Le verdict est implacable : fissure d'un tendon d'Achille. La star mondiale sera absente six mois et n'aura joué que cinq matchs sous le maillot sang et or.

14 mars 2009 : Les Perpignanais se déplacent chez des Toulonnais remontés car en quête de maintien. En cas de défaite, ils perdraient du terrain dans la course aux demi-finales. Longtemps menés, ils s'imposent finalement 32-29 grâce à un drop dans les dernières secondes de jeu. Une nouvelle preuve du mental hors du commun de cette équipe. "C'est une équipe surprenante et surtout qui ne lâche jamais rien, comme quand elle était venue gagner, à Mayol, à la dernière minute grâce à un drop de Mélé", témoigne l'entraîneur du RCT Aubin Hueber.

25 avril 2009 : Cette 24e journée de Top 14 fleure bon les phases finales avec l'affrontement à Aimé-Giral entre l'Usap et Clermont. Chahutés, les Perpignanais sont longtemps menés au score mais, une nouvelle fois, reviennent dans les dernières minutes de jeu grâce à un essai de Burger à la 72e. Ils s'imposent sur le fil 20-16 et confirment leur première place, acquise la semaine précédente malgré une défaite à Biarritz (10-12).

16 mai 2009 : Pour le dernier match de la phase régulière, les Catalans veulent engranger de la confiance à Castres. Depuis quelques semaines, ils connaissent des problèmes de mise en place dans leur jeu, en conquête notamment. Menés 23-13 à la 43e minute de jeu, ils sont en passe de perdre leur première place au classement final mais font, encore une fois, un retour canon dans les dernières minutes pour s'imposer 32-26. La place de leader assurée, ils évitent Clermont en demi-finale et se préparent à affronter Paris.

30 mai 2009 : Dans un stade Gerland de sang et or vêtu, les Perpignanais obtiennent leur billet pour la finale du Top 14 en venant à bout de Paris 25-21. Après une demie Toulouse-Clermont pauvre en jeu, les Catalans étonnent en envoyant du jeu. "C'est l'équipe dont les lancements de jeu ont été les plus performants" en demi-finale note le technicien Jean-Pierre Elissalde. L'Usap semble monter en puissance avant la finale.

6 juin 2009 : Perpignan est sacré champion de France en battant Clermont 22-13 en finale au Stade de France. Toujours le même scénario... Longtemps menés, les Usapistes ont su revenir, à force de courage et de détermination, revenir au score en deuxième période pour offrir à la Catalogne le septième Brennus de son histoire. Un titre logique qui vient ponctuer une saison d'exception.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0