Midi Olympique

La journée en questions

La 14e journée en questions
Par Rugbyrama

Le 02/01/2009 à 09:15Mis à jour

Biarritz va-t-il stopper sa série négative de sept défaites? Brive peut-il s'offrir Perpignan et rêver aux demi-finales? Voici quatre questions pour mieux aborder la 14e journée ce week-end.

Brive peut-il rêver aux demi-finales?

Sans faire de bruit, Brive a bouclé la phase aller à la 6e place, son meilleur classement de la saison. Le CABCL peut-il viser plus haut? La raison répond non. Une équipe qui a dû attendre la 6e journée pour gagner son premier match n'a pas l'étoffe d'un candidat aux demi-finales et cela n'a d'ailleurs jamais été l'objectif du club corrézien. Reste que Brive ne pointe finalement qu'à cinq petits points de Bayonne, actuel quatrième. Dès lors, tout semble possible, d'autant que le calendrier briviste est plutôt favorable, avec quatre matches à domicile lors des cinq premières journées. Si les Coujoux négocient bien cette période, ils seront dans le coup, au moins au plan comptable. La venue de Perpignan et de sa mégastar Dan Carter, dimanche soir, à Amédée-Domenech, permettra d'en savoir un peu plus. Tous les yeux de l'Ovalie seront braqués vers Brive. Une victoire devant l'Usap, et le CAB changera de statut dans ce championnat.

Le BO va-t-il stopper l'hémorragie?

Biarritz reste sur cinq défaites consécutives en Top 14, soit sa pire série depuis l'instauration de la poule unique. En y ajoutant la Coupe d'Europe, cela fait même sept revers de rang pour le BO. Les Basques n'en finissent plus de toucher le fond. Pas sûr que la coupure de deux semaines pour les fêtes de Noël suffise à stopper cette hémorragie. Les Biarrots jouent en tout cas très gros samedi après-midi à Pierre-Rajon, face à Bourgoin. En cas de défaite, le BO sera talonné par les Berjalliens et sera officiellement intégré à la lutte pour le maintien. La semaine a été studieuse, mais sur le terrain, les hommes de Jean-Michel Gonzalez devront être capables de se surpasser. C'est avant tout mentalement qu'ils ont failli ces dernières semaines. C'est avant tout mentalement qu'ils devront prendre le dessus ce week-end.

Mont-de-Marsan va-t-il en profiter?

Avec l'affrontement entre Bourgoin et Biarritz, et les déplacements de Toulon (à Clermont) et de Castres (à Bayonne), le Stade montois peut réaliser une belle opération lors de la réception de Montauban. "Notre calendrier semble plus favorable que celui de nos concurrents mais nous devons faire attention, reconnait Damien Cler. Nous devons gagner face à Montauban. Si nous perdons, nous savons que ce sera encore plus dur la semaine suivante face à Paris. Après ces deux confrontations, il faudra, au pire, avoir pris cinq points pour continuer à croire au maintien." Cinq points, cela veut dire une victoire et un bonus à Jean-Bouin. Ambitieux mais pas impossible.

Montpellier, bête noire toulousaine?

Battu lors de la première journée dans l'Hérault, comme la saison dernière, Toulouse n'aime pas trop affronter Montpellier. "C'est vrai que Montpellier ne nous a pas trop réussi ces dernières saisons, reconnait Jean Bouilhou. Elle est toujours restée maître chez elle. Ca tombe mal après cette période de fêtes. C'est un match de reprise avec beaucoup de danger pour nous". Heureusement, dans son antre d'Ernest-Wallon, le champion de France, est bien plus à l'aise lorsqu'il s'agit de jouer le MHRC (35-13 l'an dernier, 28-10 il y a deux ans. Et il ne laissera pas passer l'occasion de signer une 10e victoire de rang, afin d'égaler le record de l'ASM, avant d'aller à Dax pour le battre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés