Midi Olympique

La force d'un groupe

C'est l'histoire d'un groupe
Par Rugbyrama

Le 07/06/2009 à 16:45Mis à jour

Perpignan a remporté son premier titre de champion de France depuis 1955 grâce à un formidable état d'esprit. Le collectif a su prendre le pas sur les individualités pour créer un groupe homogène et solidaire.

C'est l'histoire d'un groupe qui a su renverser une montagne. Sur le papier, comme on dit, Perpignan n'avait que peu de chances de vivre un 6 juin 2009 historique. A l'aube de cette saison 2008/2009, l'effectif catalan ne paraissait pas en mesure de rivaliser avec les valeurs sûres de ce Top 14 comme Toulouse, Clermont, Paris ou encore Biarritz. Même l'annonce très médiatique de l'arrivée de Dan Carter, meilleur ouvreur de la planète ovale, ne pouvait suffire pour espérer toucher le Bouclier de Brennus.

Jacques Brunel a pourtant mené sa troupe au titre. Un pari insensé mais "nous sommes un peu fous" reconnaissait Julien Candelon au moment de chercher les raisons d'une victoire historique. "Surtout, chez nous, il n'y a pas de star" , poursuivait Farid Sid son collègue des bases arrières, "nous n'avons pas un mec qui traverse le terrain quand il prend le ballon. C'est certainement pour cela que nous n'avons jamais été favoris. En revanche, nous avons 47 gars qui ont su battre avec leur coeur pendant toute la saison." Effectivement, le staff technique a utilisé quarante-sept joueurs pour permettre à l'Usap d'arriver au Stade de France et le président Paul Goze était même surpris de la stabilité affichée en phase finale : "Jamais pendant la saison nous n'avons pu aligner deux fois la même équipe. Reprenez les compositions d'équipe, vous n'en trouverez jamais deux identiques d'une semaine à l'autre. La seule fois où c'est arrivé, c'est entre la demie et la finale. C'est insensé."

L'éclosion des jeunes

Jean-Pierre Perez, Guillaume Vilaceca, Jérôme Porical, Adrien Planté, David Mélé, Guilhem Guirado. Les exemples ne manquent pas et il faut y ajouter l'éclosion de Maxime Mermoz venu de Toulouse lors de la dernière intersaison et la confirmation de Damien Chouly. Les jeunes pousses catalanes ont su s'intégrer dans l'effectif même si leurs débuts lors de la saison 2007-2008 avaient été compliqués. L'expérimenté David Marty ne s'y trompait pas : "Il faut tout le monde pour gagner un titre : des étrangers, des Catalans et des jeunes. Nous avons certainement gagné ce bouclier lors de la Coupe du monde 2007. Pendant la préparation de la saison, nous avions besoin d'eux et ils ont su répondre présents et s'intégrer. Ils ont fait ce qu'il fallait quand il le fallait." Après les erreurs de jeunesse, le groupe est né le 8 mars 2008 à Jean-Bouin lors d'un succès épique face au Stade français (23-12). Depuis les joueurs de Jacques Brunel ont remporté 34 lors de leurs derniers 42 matchs de Top 14 (soit 80,5% de victoires). Un parcours exceptionnel qui a permis d'offrir un titre à quarante-sept joueurs et à des milliers de Catalans.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0