Midi Olympique

"L'avance peut fondre"

Lièvremont: "Notre avance peut fondre"
Par Rugbyrama

Le 19/12/2008 à 05:00Mis à jour

Thomas Lièvremont, l'entraîneur de Dax, sait que la réception de Clermont sera difficile à négocier pour son équipe malgré des résultats encourageants lors des dernières journées du Top 14. Il veut que sa formation soit plus performante sur le plan du jeu

Dans quel état d'esprit recevez-vous Clermont pour la dernière journée de la phase aller ?

Thomas Lièvremont.- Nous sommes forcèment très attendus et donc stressés. Nous allons affronter une des meilleures équipes de France et même d'Europe si l'on regarde leurs deux derniers matchs. Nous sommes donc inquiets mais d'un autre côté nous n'avons rien à perdre car nous ne boxons pas dans la même catégorie.

Après une bonne période en championnat, vous venez de perdre deux matchs en Challenge Européen. Est-ce que cela peut avoir des conséquences ?

T. L.- Je ne pense pas car le Challenge Européen n'a jamais été un de nos objectifs. Il est certain que nous aurions aimé trouver des repères et acquérir de la confiance sur ces deux matchs mais ces deux défaites n'ont pas altéré le groupe. Cela aurait pu être si nous avions annoncé que nous voulions battre les London Irish mais cela n'a jamais été le cas. Sur la première rencontre, le contexte était particulier avec des trombes d'eaux et lors du match retour nous avons joué sans conviction.

Vous avez donc travaillé à partir de votre dernier succès à Toulon ?

T. L.- Non plus, car à Toulon, les conditions étaient aussi difficiles avec beaucoup de vent. Bien sûr, il faudra conserver le même état d'esprit que ce jour là où nous avions été très solidaires. Mais nous devrons mieux jouer car que ce soit à Toulon ou contre Mont-de-Marsan nous n'avons rien montré. Jouer mieux ne devrait pas être difficile.

Comment jugez-vous la première partie de saison de votre équipe sur le plan comptable ?

T. L.- Nous ferons le point samedi soir après la fin de la phase aller, même si ce ne sera pas significatif. Pour nous, le plus important sera d'être dans les douze premiers à la fin du dernier match de la saison. Il est bien sûr préférable d'être dans notre situation avec des points d'avance sur des concurrents au maintien mais nous savons très bien que cette avance peut vite fondre.

Clermont manque de régularité depuis le début de la saison et reste sur une défaite en championnat à Mont-de-Marsan. N'est-ce pas encourageant ?

T. L.- C'est vrai que face à nos voisins montois, les Clermontois avaient beaucoup fait tourner leur équipe, notamment la charnière qui est très importante dans leur organisation. Mais l'ASMCA va venir chez nous avec une équipe type qui sera aussi redoutable que face au Munster.

Avez-vous mis en place un plan particulier pour battre cette formation clermontoise ?

T. L.- Honnêtement, nous n'avons mis aucun plan anti-Mignoni ou anti-James car ils sont tellements forts dans tous les compartiments du jeu, notamment devant, que nous ne pouvons pas nous dire qu'il suffit d'étouffer tel ou tel joueur pour gagner le match. Nous devrons nous concentrer sur notre jeu afin de proposer quelque chose de cohérent.

Contenus sponsorisés