L'ASM en (re)conquête

L'ASM en (re)conquête
Par Rugbyrama

Le 20/11/2008 à 15:52Mis à jour

Chahuté, de manière parfois spectaculaire comme à Brive il y a huit jours, le pack auvergnat part en reconquete. Première étape, samedi face à l'Usap. Le troisième ligne auvergnat Julien Bonnaire sait que la constance est la clé de la réussite clermontois

L'image restera longtemps gravée dans les mémoires. A la 74e minute du match Brive-Clermont, la mêlée ordonnée près des 30m auvergnats se transforme en pugilat. La pénalité qui s'en suivra donnera la victoire aux Corréziens dans le derby de l'A89. Dominatrice tout au long quasiment de la partie, la mêlée asémiste a subi un affront comme rarement.

Alors que l'équipe affiche un regain de forme général, il semble bien que la conquête n'ait pas encore retrouvée son efficacité. Clé de voûte dans la conquête du Graal après lequel court l'ASM depuis une éternité, la conquête pâtit depuis le 26 août dernier. Comment expliquer ce phénomène? Une méthode de travail différente? Des séances en mêlée fermée moins poussées? "Les nouvelles règles ont considérablement modifié les choses" , analyse Julien Bonnaire pour qui cet aspect du jeu est et sera toujours plus important.

Il n'empêche, Clermont affiche un visage parfois méconnaissable en conquête. "Le coeur du rugby reste le combat et sur des matchs comme ceux à Toulon ou encore à Bayonne, nous avons clairement été défaillants dans ce secteur. Maintenant, nous avons conscience de nos capacités et de notre savoir-faire en conquête."

Alors pourquoi ce côté Docteur Jekyll et Mister Hyde? "Nous devons gagner en constance, mais aussi en confiance. Mais elle est en train de revenir," assure Julien Bonnaire. Non retenu avec l'équipe de France, le troisième ligne clermontois affirme qu'il va mieux de son côté. "Le début de saison a été un peu laborieux, j'ai eu beaucoup de mal à me remettre dedans." Le physique, mis à l'épreuve depuis le début de la préparation pour le Mondial 2007, a été plus atteint que le moral suite à la défaite en finale du Top 14. Pour en être sûr, rendez-vous est pris samedi 16h30 face à Perpignan.

Contenus sponsorisés