AFP

L'ASM attend confirmation

Clermont attend confirmation
Par Rugbyrama

Le 17/12/2008 à 12:00Mis à jour

Clermont a réalisé un des meilleurs matchs de sa saison face au Munster samedi. Après plusieurs mois d’approximations, l’ASMCA de l’an dernier, celui qui faisait rêver le rugby français, a refait surface. Feu de paille ou retour en grâce ? Début de répons

Comment l'équipe qui a frôlé l'exploit au Munster a pu s'incliner à Castres, Bayonne et Mont-de-Marsan ? Comment ces Clermontois au jeu léché, dosage parfait de rudesse et de finesse en Irlande, peuvent-ils accuser douze points de retard sur le leader du Top 14 ? Comment peuvent-ils pointer seulement à la cinquième place du classement après avoir offert l'un des plus beaux matchs européens de la saison ? "Nous n'avons pas les réponses à ces questions", assure Laurent Emmanuelli dans Midi Olympique.

L'expulsion de Jamie Cudmore à la 19e minute de jeu en Irlande et le sentiment de révolte qu'elle a fait naître ne sont à coup sûr pas étrangers à cette prestation haut de gamme. Il n'est pas question de jouer une heure à quatorze pendant tous les matchs bien sûr, mais il pourrait bien y avoir un avant et un après Thomond Park à l'ASMCA. Car après des semaines d'approximations et de déceptions, les Auvergnats ont vu qu'ils étaient capables de retrouver leur niveau de l'an passé. "Affronter des équipes comme le Munster aide à grandir, expliquait ainsi Vern Cotter juste après le match. Je suis sûr que nous allons surmonter la déception, analyser ce match et voir ce que nous pouvons améliorer dans notre jeu. Il y a beaucoup d'émotion dans le vestiaire mais nous allons repartir de l'avant."

Relancés par la H Cup

Le voyage à Dax ressemble bien à l'occasion parfaite pour cela. Les Dacquois surfaient sur une bonne dynamique ces dernières semaines en Top 14 mais les deux journées de Challenge européen les ont stoppés dans leur élan. Battus à domicile par les London Irish (0-38), ils se sont ensuite inclinés en Angleterre (59-7). Au contraire de leurs hôtes du week-end, l'intermède européen ne les a pas revigorés. Le Challenge n'est pas une priorité pour eux mais encaisser deux cartons consécutifs tels que ceux-là ne fait jamais de bien au moral.

Ironie du sort, le dernier match de championnat de Clermont avait aussi eu lieu dans les Landes. Les Auvergnats s'étaient inclinés 11-12 à Mont-de-Marsan à l'issue d'une prestation de piètre qualité, probablement la plus mauvaise de leur saison. La meilleure date même pas d'une semaine. La renaissance a-t-elle eu lieu ? Laurent Emmanuelli affirme en tout cas que rien n'est mort : "On nous dit moribonds depuis le début de la saison, on nous annonce en fin de cycle... Personnellement, je crois qu'on nous enterre un peu vite."

Contenus sponsorisés