Midi Olympique

Kunavore, le polyvalent

Kunavore, le polyvalent
Par Rugbyrama

Le 28/05/2009 à 12:15Mis à jour

Retrouvez chaque jour sur notre site le portrait d'un demi-finaliste loin des projecteurs mais qui pourrait s'avérer décisif pour son équipe dès ce week-end. Zoom aujourd'hui sur l'international fidjien Maleli Kunavore, le trois-quarts polyvalent du Stade toulousain, bien inspiré ces dernier temps.

.Son CV

Il est arrivé à Toulouse au cours de saison 2005-2006 en tant que joker médical de Benoît Baby, blessé. Maleli Kunavore a dû, dans un premier temps, s'adapter aux coutumes françaises. Après quelques semaines délicates, la détermination du joueur s'est avérée payante puisqu'il est apparu sur quelques feuilles de match. C'est un joueur puissant (1m84,95kg), explosif, avec des appuis terribles et une belle pointe de vitesse. Il peut aussi s'appuyer sur un pied gauche très puissant et précis. Dans la vie de tous les jours, c'est un homme plutôt timide qui a longtemps évolué dans l'ombre des frères Maka. Un caractère discret qui ne lui a permis d'attirer les projecteurs au sein d'une formation riche en internationaux.

.Sa saison

Tout d'abord Kunavore est le neuvième joueur le plus utilisé par Guy Novès avec 19 matchs joués (14 titularisations) en Top 14 et 5 matchs en Coupe d'Europe (4 titularisations) cette saison. Il est, avec Florian Fritz, le centre qui a le plus joué cette année et enfin, c'est le troisième meilleur marqueur d'essais de son équipe. Avec six essais, il est seulement devancé par Byron Kelleher et Maxime Médard qui comptabilisent une réalisation de plus. Il est aujourd'hui un élément important de la rotation imposée par Guy Novès. Souvent utilisé au centre, le staff technique des champions de France l'a replacé à l'aile en fin de saison. Un poste où il a su apporter des garanties.

.Son rôle en phases finales

Kunavore peut être le coup de poker de Guy Novès. Avec une ligne d'attaque moins décivise lors des dernières semaines de compétitions, le manager toulousain pourrait tenter le pari Maleli Kunavore en le titularisant à une aile. Une option qui pousserait un des internationaux français (Clerc, Heymans, Médard, Poitrenaud) en tribune. En revanche, le joueur fidjien pourrait amener un peu plus de folie à des Toulousains qui sont apparus sans solution lors de leur dernier match de phase finale face à Cardiff en Coupe d'Europe. Son explosivité et sa vitesse pourraient répondre à Napolioni Nalaga. Enfin, habitué à jouer au centre, il est un très bon défenseur. Son jeu au pied est aussi intéressant et il avait déjà endossé le rôle de buteur en demi-finale la saison dernière. Un atout supplémentaire.

Contenus sponsorisés