Other Agency

Farid Sid : "Un gros défi"

Farid Sid : "Un gros défi"
Par Rugbyrama

Le 04/06/2009 à 08:00Mis à jour

Farid Sid, l'ailier de Perpignan va se retrouver face au Clermontois Napolioni Nalaga, le meilleur marqueur d'essais du championnat. Un duel attendu et important de cette finale 2009 même si Farid Sid reconnaît que toute son équipe devra l'aider à neutraliser le Fidjien.

Votre face à face avec Nalaga va être un duel important de cette finale. Est-ce votre avis ?

Farid Sid.- Des duels, il va y en avoir partout sur le terrain. Après, il est vrai qu'en jouant à l'aile droite, je vais avoir face à moi Napolioni Nalaga qui a renversé pas mal d'ailiers cette saison. Actuellement, je le considère comme un des meilleurs joueurs du monde à ce poste. Pour moi, ce sera donc un gros défi.

Avez-vous réfléchi à une solution pour arrêter Nalaga ?

F. S.- La saison dernière, mon ami Yves Donguy avait réussi à bien le prendre mais je ne pense pas pouvoir m'inspirer de cette prestation car nous n'avons pas les mêmes capacités physiques. Je vais juste m'y envoyer comme on dit, faire preuve de beaucoup de détermination. Je sais à quoi m'attendre car tout le monde peut voir ses exploits à la télévision.

En demi-finale, Vincent Clerc a bien su contenir le Clermontois. Pourvez-vous vous en insprirer ?

F. S.- En défense, le but est surtout de le faire tomber. Toulouse y est arrivé car toute l'équipe a su mettre Vincent Clerc dans les meilleures dispositions. Nalaga n'a jamais pu arriver lancé sur un ballon. S'il a dix mètres de liberté devant lui ou s'il attrape le ballon arrêté, tout est différent. Nous le savons.

N'avez-vous aucune appréhension ?

F. S.- Bien sur que l'on appréhende de jouer face à Nalaga. Je crois que c'est le cas de tous les ailiers du championnat même s'ils ne sont pas nombreux à le reconnaître. J'ai un peu peur mais si vous n'avez pas cette peur, il ne faut pas jouer au rugby. Il y a la peur qui paralyse et celle qui transcende. Je vais tout faire pour me transcender même si je ne serais pas le seul à avoir la clé.

Rêvez-vous de prendre le dessus dans ce duel ?

F. S.- Le but est de profiter au maximum de cette finale. On peut rêver mais c'est encore mieux de vivre son rêve. Nous allons tout faire pour vivre notre rêve. Je ne veux pas que l'on parle de moi mais de l'équipe dans son ensemble. Après, je suis un ailier et j'ai toujours envie de ballons. Finalement, marquer face à Nalaga ou un autre, je m'en fiche.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0