AFP

Clermont s'exporte enfin

Clermont s'exporte enfin
Par Rugbyrama

Le 04/10/2008 à 17:15Mis à jour

Clermont a signé à Bourgoin sa première victoire à l’extérieur de la saison (23-30), lors de la 7e journée. Si Clermont se montre bon à l’exportation et remonte à la 4e place, Bourgoin, malgré le bonus arraché, perd encore une place au classement et flirt

Comme face au Stade français, il y a huit jours, ce sont les Berjalliens qui ont ouvert le feu. Tout d'abord par un drop de Parra puis par un essai en contre de Coetzee. Le Sud-Africain est décidément très bien placé ces derniers temps pour contrer. Une bonne entame ressemblant comme deux gouttes d'eau au début de la rencontre face au Stade français. Mais contrairement au match perdu au stade des Alpes de Grenoble, les protégés de Catinot tenaient le cap. Devant des Clermontois très joueurs et en quête de solutions loin de Marcel-Michelin, les Berjalliens ne fermaient pas le jeu mais se montraient encore très fébriles.

Le manque de réussite dans le jeu au pied des buteurs auvergnats au cours de la première période maintenait une avance qui pouvait être qualifiée d'artificielle (trois échecs, deux pour James et un pour Baby). Il fallait d'ailleurs attendre la fin du premier acte et une percée de Nalaga pour voir l'ASM recoller à quatre longueurs, 10-6.

Bonus au courage

Mais Clermont accélérait encore et James trouvait intérieur Nalaga venu apporter le surnombre pour un essai, le deuxième, tout en puissance. L'ailier fidjien sonnait et laissait KO Coux et les Berjalliens grâce à son terrible raffût (55e). Le troisième venait de James entre les perches. La quête au bonus offensif était lancé côté auvergnat, mais c'était sans compter sur la bravoure iséroise et l'essai en coin de Nicolas (74e) faisait naître le fol espoir du bonus défensif. L'essai en force de Basson derrière une ultime pénaltouche offrait un faible réconfort.

L'an dernier la victoire clermontoise avait mis un coup d'arrêt à la saison des Isérois, ce succès auvergnat ne souffre d'aucune contestation et ne fait qu'enterrer un peu plus les hommes de Catinot et Péméja dans le doute.

Comme face au Stade français, Bourgoin doit s'incliner, comme face aux Parisiens, le CSBJ a arraché le bonus sur l'essai de Basson. Les nuages s'amoncèlent dans le ciel isérois avec ce troisième revers à domicile de la saison. Eric Catinot nous annonçait que 16 points étaient visés avant la première "trêve" européenne. Las, le compte est loin d'être bon avec dix petits points dans la musette.

Contenus sponsorisés
0
0