Midi Olympique

"Beaucoup de travail"

Dominici: "Beaucoup de travail"
Par Rugbyrama

Le 22/02/2009 à 10:30Mis à jour

Satisfait de la victoire face à Toulon (22-12), Christophe Dominici admet cependant que le Stade français a encore du pain sur la planche s'il veut justifier ses ambitions dans ce Top 14.

Christophe Dominici, comment jugez-vous la performance du Stade français face à Toulon?

Christophe DOMINICI : On retiendra la victoire. C'était un match difficile, âpre. On a fait une première mi-temps intéressante en proposant des séquences de jeu. La deuxième mi-temps était plus passive de notre côté. Globalement, nous avons trouvé des solutions offensivement, mais nous avons manqué de lucidité dans la finition. Pour un match de reprise, c'est satisfaisant, mais on a encore beaucoup de travail.

La seconde période a été plus laborieuse. Comment l'expliquez-vous?

C.D. : Nous avons arrêté d'être conquérants. Nous sommes retombés dans certains travers, notamment dans les phases de nettoyage. On doit travailler ça. Mais il y avait aussi une très bonne équipe de Toulon en face. C'est costaud. Je ne m'attendais pas à un match facile.

Si Toulouse perd dimanche contre Clermont, vous reprendrez la première place...

C.D. : Franchement, c'est anecdotique. L'objectif, ce sont les demi-finales, et d'arriver en demi-finales avec une équipe la plus solide possible. On ne s'occupe pas de savoir si on sera premier ou deuxième dimanche soir.

Pourquoi avoir finalement titularisé Lionel Beauxis?

C.D. On est désolé pour l'équipe de France, Initialement, il ne devait pas jouer, mais on n'avait plus de numéro 10. On a appris dans la matinée que Juan Martin Hernandez était cloué au lit. Nous avions l'option Boussès, mais nous avons préféré faire jouer Lionel. Cela a été compliqué de prendre la décision de le faire jouer, parce que nous voulions le ménager. On lui avait demandé de se tester à l'échauffement. Bravo pour son investissement car il ne s'était pas entraîné de la semaine. Malheureusement, il a reçu un coup à la crête iliaque et il a dû sortir.

En revanche, vous avez récupéré Pascal Papé...

C.D. : Oui, ça fait plaisir de le revoir parmi nous. Je suis très content pour lui. Il a apporté toute son envie et son dynamisme. Avec lui et l'apport de Bibi Auradou, on va enfin pouvoir faire tourner en deuxième ligne, alors qu'on a longtemps été en difficulté à ce poste.

Qu'avez-vous pensé du retour de Tana Umaga?

C.D. : Ce n'était pas évident pour lui de reprendre dans un match comme ça, avec de l'intensité. Il faut qu'il retrouve le rythme. Mais il est au service d'une équipe qui progresse. Toulon va en surprendre plus d'un d'ici la fin de la saison. Je pense qu'ils vont se maintenir.

Contenus sponsorisés