Other Agency

"Apporter quelque chose"

Giraud : "Apporter quelque chose"
Par Rugbyrama

Le 07/07/2009 à 16:15Mis à jour

Les Montpelliérains, qui ont repris jeudi, sont à l'Alpe d'Huez pour un stage de dix jours. Après une saison mouvementée, ils ont des ambitions mesurées cette année. Le recrutement a été sage avec seulement cinq nouveaux joueurs. Parmi eux, l'ancien troisième ligne de Mont-de-Marsan Marc Giraud.

Comment s'est passée la reprise ?

Marc GIRAUD : Très bien. Les autres joueurs m'ont relativement bien accueilli dans le groupe. Nous ne sommes pas beaucoup à être nouveaux, alors c'est assez facile. Il s'agit maintenant de s'habituer à un autre mode de fonctionnement, d'adhérer à un nouveau projet de jeu et de répondre aux attentes qui seront différentes. Mais il n'y a aucune raison pour que ça ne marche pas. J'arrive très motivé, avec l'envie de bien travailler et d'apporter quelque chose à ce club.

Vous êtes partis en stage à l'Alpe d'Huez lundi.

M.G. : Le stage a très bien commencé. On a tout ce qu'il faut pour que ça se passe bien de toute façon. On est dans un super hôtel, à 100 mètres du terrain d'entraînement, le club a amené beaucoup de matériel et les conditions de travail sont très bonnes. On a même un système de rotation qui fait qu'on a toujours des affaires propres pour s'entraîner ! On a fait exclusivement du travail physique pour le moment mais on va bientôt faire des activités hors rugby pour qu'il n'y ait pas de lassitude.

Ce stage constitue-t-il un moyen de vous intégrer plus facilement ?

M.G. : Bien sur. Nous sommes un peu loin de nos bases et allons très vite nous construire des souvenirs communs. Il n'y a que nous ici, alors ce sera plus facile.

Vous êtes arrivé il y a peu de temps mais sentez-vous déjà la différence avec votre ancien club, Mont-de-Marsan ?

M.G. : En quelques sortes. A Mont-de-Marsan, nous n'avions par exemple pas les moyens de faire un stage de dix jours dans un bel hôtel et le staff était beaucoup moins complet. A l'Alpe d'Huez, trois ou quatre kinés nous accompagnent ! Tout est très bien réglé ici.

Pourquoi avez-vous choisi de signer à Montpellier ?

M.G. : Le discours du club m'a séduit. On m'a présenté un projet de jeu intéressant, avec des ambitions mesurées. Ça m'a plu.

Quel est votre état d'esprit maintenant ?

M.G. : J'étais très impatient avant la reprise. Maintenant, je suis concentré. Je vais travailler un maximum pour être le plus compétitif possible lors du début de championnat. Les matchs amicaux vont permettre de voir les progrès réalisés et si le travail a bien été assimilé.

Contenus sponsorisés